Le Palais Idéal du facteur Cheval est le lieu des "Elévations" pendant 4 mois

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/04/2015 à 13H55
"Elevations", l'exposition du Palais Idéal du Facteur Cheval présente une centaine d'oeuvres d'art brut, naïf et contemporain comme la sculpture de Stéphane Thidet

"Elevations", l'exposition du Palais Idéal du Facteur Cheval présente une centaine d'oeuvres d'art brut, naïf et contemporain comme la sculpture de Stéphane Thidet

© Marc Domage

À Hauterives, dans la Drôme, le Palais Idéal du Facteur Cheval accueille à partir du 30 avril 2015 "Elévations". Un hommage estival rendu au facteur utopiste grâce à la collection de Bruno Decharme & Antoine de Galbert. Art brut, populaire ou contemporain, le Palais demeure le lieu où toutes les expressions sont autorisées.

Utopie, monde imaginaire, farfadets visionnaires et fées lunaires sont à nouveau invités à élever les esprits au Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives.

"Elévations", la nouvelle exposition du palais, réunit une centaine de peintures et sculptures issues de la collection de Bruno Decharme & Antoine de Galbert, deux passionnés d'art brut, naïf et contemporain.

Reportage : E. Rosso / A. Henry / D. Dumas

"Des oeuvres géniales comme du tricotage"


Tous les objets de la collection "Elévations" trouvent une proximité avec le Palais Idéal et font écho à des constructions mentales ou spirituelles. Comme l'explique Bruno Decharme, "on est vraiment dans des constructions qui se font au fur et à mesure de la vie, des rencontres, des trouvailles et de l'inconscient. C'est comme un tricotage génial".

A.C.M

A.C.M

© Marc Domage


"Le Palais du Facteur cheval c'est le Lascaux de l'Art Brut"


Le Palais Idéal du Facteur Cheval est le lieu où les artistes et architectes visionnaires s'exposent en toute liberté. À l’occasion de cette nouvelle exposition, les collectionneurs Bruno Decharme & Antoine de Galbert laissent parler l'art brut. Ces "oeuvres de folie", comme certains les nomment, trouvent ici toute leur légitimité artistique.

Pour Antoine de Galbert, le deuxième collectionneur, l'ouvrage du facteur Cheval est beaucoup plus sérieux qu'il n'y paraît. "C'est une oeuvre majeure, à l'origine de l'art brut, c'est un peu notre Lascaux", affirme-t-il. 

 Elmar Trenkwalder

 Elmar Trenkwalder

© Marc Domage


L'histoire d'un facteur à l'imaginaire débridé


Ce palais idéal, c'est l'oeuvre de toute une vie et la preuve d'une ouverture d'esprit hors du commun. En avril 1879,  Ferdinand Cheval, facteur rural âgé alors de 43 ans, bute sur une pierre si bizarre lors de sa tournée qu’elle éveille un rêve.

Véritable autodidacte, il va consacrer 33 ans de sa vie à bâtir, seul dans son potager, un palais de rêve inspiré par la nature, les cartes postales et les premiers magazines illustrés qu’il distribue.
Le facteur Cheval devant son palais idéal

Le facteur Cheval devant son palais idéal

© Coll Palais Idéal /Mémoires de la Drôme
 

L'ouvrage d'un seul homme vénéré par le milieu


Pendant toutes ses tournées, le facteur ramasse et entasse des milliers de pierres, coquilles et escargots.  En solitaire, incompris, il inscrit sur son monument "travail d’un seul homme". Son palais de rêve est achevé en 1912.
Indépendant de tout courant artistique, construit sans aucune règle d’architecture, le Palais idéal a fait l’admiration des surréalistes, a été reconnu comme une oeuvre d’art brut. Il a été classé en 1969 Monument Historique par André Malraux, alors Ministre de la Culture, au titre de l’art naïf.
Le Palais du facteur Cheval est situé à Hauterives dans la Drôme

Le Palais du facteur Cheval est situé à Hauterives dans la Drôme

© Coll Palais Idéal Emmanuel Georges

"Elévations"  la collection Bruno Decharme & Antoine de Galbert au Palais idéal du Facteur Cheval
 8, rue du Palais
26390 Hauterives - Drôme
Ouverture tlj 11H > 18H30. Tarif 3 € (gratuité -16 ans)