Le P'tit bateau des souvenirs s'est échoué au musée des Beaux-Arts d?Angoulême

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/11/2009 à 14H37
Le P'tit bateau des souvenirs s'est échoué au musée des Beaux-Arts d?Angoulême

Le P'tit bateau des souvenirs s'est échoué au musée des Beaux-Arts d?Angoulême

© Culturebox

Jusqu’au 15 novembre 2009, la cour du musée des Beaux-Arts d'Angoulême (Charente) accueille le "P'tit bateau qui a des jambes". Un drôle de navire, conçu par la Compagnie Le Sablier,  qui se veut un lieu d'exposition et d'échanges autour de témoignages recueillis à travers le monde.

Ce P'tit bateau, c'est d'abord un lieu où l'on troque des souvenirs. Ceux de la Compagnie du Sablier qui durant deux ans a sillonné le Bénin et le grand nord Canadien pour rencontrer des peuples nomades. Le public qui pénètre dans le navire est invité à visionner les vidéos réalisées durant ces périples. Ensuite, c'est à lui de livrer ses propres souvenirs de voyages. Une idée de troc que la compagnie a emprunté à certaines civilisations, notamment africaines, dans lesquelles un don appelle en échange un autre don, d'une valeur plus grande. Ce n'est pas un hasard si ce navire est venu s'échouer au musée des Beaux-Arts d'Angoulême. Ce projet accompagne en effet une exposition intitulée "Chemins d'esclaves". Elle retrace l'histoire de la traite négrière en bateau, via l'Altlantique, à travers les oeuvres du peintre béninois, Julien Singozan.