Le Musée Fernand Léger de Biot fête ses 50 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/02/2010 à 12H53
Le Musée Fernand Léger de Biot fête ses 50 ans

Le Musée Fernand Léger de Biot fête ses 50 ans

© Culturebox

  Pour son cinquantenaire, le Musée Fernand Léger de Biot propose jusqu'au 17 mai 2010, deux expositions en une. Aux côtés de 350 oeuvres de celui qui fut l'un des précurseurs du cubisme, on découvre le travail artistique des deux donateurs de la collection : Nadia Khodossievitch-Léger (la veuve du peintre) et Georges Bauquier (son assistant).

En 1960, à l'inauguration du Musée qui porte son nom, Fernand Léger est décédé depuis cinq ans laissant en héritage, une oeuvre majeure traversée par de nombreux courants de la première moitié du XXème siècle.
Juste avant le tournant du siècle, le jeune Fernand Léger démarre sa carrière en tant que dessinateur en architecture avant d'entrer en 1903, à l'âge de 22 ans, à l'Ecole des Arts décoratifs de Paris. Six ans plus tard, il se lance dans la peinture sous l'influence de Cézanne, son premier maître.
Grâce à des contacts avec Matisse, mais aussi avec les peintres cubistes, Fernand Léger développe le style en y apportant sa rigueur formelle. A partir de la première guerre mondiale et dans les années 20, l'artiste s'inspire des constructions mécaniques - roues dentées, vis - et esquisse notamment, des êtres mi-humains mi-machines auxquels il associe des couleurs vives. Il s'essaie au purisme et au néoclassicisme avant de basculer vers le surréalisme dans les années 30 et 40 pour se concentrer finalement sur des formes post-cubistes.

A voir aussi sur Culturebox
-> Les vidéos des expositions du musée Fernand Léger