Le musée du Bardo, encore marqué par l'attentat, a rouvert ses portes hier

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2015 à 11H55
Une oeuvre du musée du Bardo touchée par des balles

Une oeuvre du musée du Bardo touchée par des balles

© France3/culturebox

12 jours après l'attaque terroriste dont il avait été la cible et qui avait fait 22 victimes, le musée du Bardo à Tunis a rouvert ses portes au public hier. Une réouverture sous haute sécurité pour accueillir des visiteurs qui ont décidé de revenir en signe de soutien au pays confronté à une chute des réservations touristiques;

Les murs et les vitres du musée du Bardo portent encore les stigmates de l'attaque terroriste du 18 mars. Les premiers visiteurs viennent se recueillir ici et disent ressentir profondément "l'esprit des 22 victimes". Pour chacun c'est une façon de montrer que la Tunisie n'a pas peur; qu'il n'est pas question de se laisser intimider.

Comme le précise Salma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme tunisienne : " Le musée portera toujours les traces de ce moment tragique mais la Tunisie reste ouverte et prête à accueillir les touristes".

Reportage: M.Troadec, V.Poulain
Le musée du Bardo retrace, à travers ses collections, une grande partie de l'histoire de la Tunisie. Il renferme aussi la plus grande collection de mosaïques au monde dont celle figurant le poète Virgile. 

Un des temps forts de la visite du musée est la cargaison d'un navire romain naufragé au large du cap Africa avec plusieurs chefs d'oeuvre de l'art grec. C'est le produit de fouilles menées au siècle dernier sous la houlette du commandant Cousteau.