Le Musée d'Orsay ose une vidéo "NSFW" pour promouvoir "Sade. Attaquer le soleil"

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/10/2014 à 17H13
Une exposition, un regard : "Sade. Attaquer le soleil" la vidéo de David Freymond et Florent Michel (Capture d'écran)

Une exposition, un regard : "Sade. Attaquer le soleil" la vidéo de David Freymond et Florent Michel (Capture d'écran)

Pour lancer l'exposition "Sade, attaquer le soleil", qui sera inaugurée le 14 octobre, le musée d'Orsay diffuse une vidéo NSFW (Not Safe for Work - entendez un brin osée) mettant en scène des corps nus dans une chorégraphie évocatrice. Elle est signée David Freymond et Florent Michel.

C'est une tradition, le Musée d'Orsay donne carte blanche à des artistes vidéastes pour promouvoir une exposition. La prochaine est consacrée à l'auteur de "Justine ou les Infortunes de la vertu", Alphonse Donatien de Sade (1740-1814) présenté par le Musée d'Orsay comme l'écrivain et philosophe ayant "bouleversé l'histoire de la littérature comme celle des arts, de manière clandestine d'abord puis en devenant un véritable mythe."

C'est suggestif sans tomber dans la pornographie. Pas d'acte sexuel filmé mais un enchevêtrement de corps nus dans un clair obscur digne de Georges de La Tour, la caméra proche des corps mouvants, se frottant et se caressant. Puis un zoom arrière dévoile le nom de Sade formé de ces corps mêlés. 

La vidéo, publié sur le site du musée, est néanmoins précédée de ce message : Avertissement : cette vidéo comporte des images qui peuvent heurter la sensibilité du public, notamment des plus jeunes. 
Sade. Attaquer le soleil Vidéo de David Freymond et Florent Michel
"Sade, attaquer le soleil" sera inaugurée le 14 octobre et entend mettre en lumière la révolution opérée dans la représentation par les textes de Sade. L'exposition abordera "les thèmes de la férocité et de la singularité du désir, de l'écart, de l'extrême, du bizarre et du monstrueux, du désir comme principe d'excès et de recomposition imaginaire du monde à travers des oeuvres de Goya, Géricault, Ingres, Rops, Rodin, Picasso…"

"Sade, attaquer le soleil"
Musée d'Orsay jusqu'au 25 janvier 2015