Le graffiti au tricot à l'honneur au festival Artaq d'Angers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/05/2012 à 12H13
Le Knit graffiti (graffiti urbain au tricot) de Magda Sayeg.

Le Knit graffiti (graffiti urbain au tricot) de Magda Sayeg.

© Copyright © 2011 Magda Sayeg

Le Knit Graffiti (graffiti au tricot) investit cette année le festival des arts urbains d'Angers, du 11 au 13 mai. Des milliers de tricots réalisés et assemblés par des bénévoles, attirés par l'enjeu artistique, habilleront un jardin public de nouveaux atours, formant l'une des attractions de cette troisième édition d'Artaq, dont les expositions se poursuivront, elles, jusqu'au 16 septembre.

Répondant à un appel lancé cet hiver via les écoles, maisons de quartiers, bibliothèques et centre de loisirs de la ville, des centaines de personnes se sont investies ces derniers mois dans la réalisation de tricots destinés à habiller le kiosque, les bancs, les arbres et les statues du jardin du Mail, face à la mairie d'Angers.

Une oeuvre de Knit Graffiti signée Magda Sayeg.

Une oeuvre de Knit Graffiti signée Magda Sayeg.

© Copyright © 2011 Magda Sayeg
Une nouvelle forme d'art urbain
Sous la conduite de l'artiste Aurélie Mathigot, les tricots seront installés dès le mercredi 9 mai et visibles tout au long du festival où cette forme nouvelle d'art urbain, baptisée Yarn Bombing ou Knit Graffiti sera en vedette.

Pratiqué majoritairement par des autodidactes, cet art urbain non dénué d'humour connaît un engouement planétaire depuis quelques années. Il met de la poésie et de la couleur dans la ville et a quelque chose de profondément tendre : voir le feu rouge, la borne ou le bus du coin de la rue revêtus avec amour d'un petit tricot fait main ne peut que provoquer le sourire.

Considérée comme la pionnière du mouvement, l'Américaine Magda Sayeg interviendra, elle, sur le nouveau pont Confluences, au-dessus de la Maine. Elle reliera symboliquement les deux rives avec une oeuvre-performance réalisée en direct devant le public.
Un bus rhabillé façon Knit Graffiti par Magda Sayeg.

Un bus rhabillé façon Knit Graffiti par Magda Sayeg.

© Copyright © 2011 Magda Sayeg
La pionnière Magda Sayeg explique son travail
Le mot d'ordre d'Artaq : oser
Le Knit Graffiti n'est qu'un des très nombreuses formes d'art urbain présentée au festival Artaq cette année. Pour sa troisième édition, le festival propose un nouveau panorama de la multitude d'expressions artistiques urbaines, de techniques et de supports (graff sur cellophane, sur cubes de bois, détournement de panneaux et de mobilier urbain, pochoirs), avec un seul mot d'ordre : oser.

Le festival présente également la collection de Nicolas Laugero Lasserre, le directeur de l'espace Pierre Cardin qui a repéré avant d'autres les JR, Sheppard Fairey, Jonone, Rero et Miss Van. Une exposition inédite réuni par ailleurs d'une quarantaine d'oeuvres revisitant le mythe des stars mortes à 27 ans (Kurt Cobain, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Amy Winehouse, Jean-Michel Basquiat...). Ces expositions seront visibles jusqu'au 16 septembre.

Festival des Arts Urbains d'Angers
11 Mai au 16 septembre 2012