"Le fil des possibles" : dialogues artistiques autour du textile

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/05/2015 à 18H22
Julien Prévieux, "D'octobre à février - Série Rébellion", 2010.

Julien Prévieux, "D'octobre à février - Série Rébellion", 2010.

© Capture d'écran France 3

Le tissu comme vous ne l’avez probablement jamais vu. A Mouans-Sartoux, près de Cannes, l’espace de l’Art Concret propose une réflexion artistique sur le textile en tant que langage. Des mailles qui racontent une histoire, celle de l’Homme. "Le fil des possibles", à découvrir jusqu’au 31 mai.

Reportage : H.Maman / D.Delahaye / C.David

Entre le langage et le tissu, les similitudes sont nombreuses et troublantes. Etymologiquement d’abord : on parle de texte et de textile. La trame d’une étoffe peut aussi être celle d’un récit. Autre lien invisible et mystérieux, celui qui rapproche le tissage du métissage. Ce sont d’ailleurs des étoffes ethniques récoltées au fil de ses voyages par un collectionneur autrichien qui ont été le point de départ de l’exposition.
 

Une expo pour tisser des liens 

Loin de l’image exclusivement féminine et utilitaire du tissu, "Le fil des possibles"  (c’est le titre de l’expo) retisse l’histoire et la symbolique de l’étoffe en tant que mode d’expression à part entière. De l’œuvre abstraite de Pierrette Bloch qui représente la trame comme autant de points proches de l’écriture, aux pulls overs pixellisés et révolutionnaires de Julien Prévieux, bienvenue dans un univers textile et tactile.
 
"Le fil des possibles" à l’espace de l’Art Concret au château de Mouans-Sartoux
Du mercredi au dimanche de 13h à 18h.
Tarif : 7 euros (moitié prix pour les étudiants).