Le Centre Pompidou ouvre ses contenus aux internautes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/10/2012 à 20H11
Le site du Centre Pompidou fait peau neuve.

Le site du Centre Pompidou fait peau neuve.

© Droits réservés

Le Centre Pompidou a entièrement refondu son site internet pour permettre aux internautes d'accéder librement à l'ensemble de sa collection d'oeuvres et aux divers documents écrits, sonores ou filmés qui vont progressivement être mis en ligne par l'institution culturelle. Autant dire, un trésor.

Le coup d'envoi de ce "Centre Pompidou Virtuel" a été donné jeudi par Alain Seban, le président de l'établissement public, qui en avait fait l'un de ses projets stratégiques dès son arrivée à la tête de Beaubourg en 2007.

"Un bond en avant"
"Nous faisons un grand bond en avant en ouvrant à tous les internautes les contenus du Centre", se félicite M.Seban. "C'est la première fois qu'un musée ouvre ainsi ses contenus sur son site, au lieu de se limiter à fournir des contenus créés spécifiquement pour internet", assure-t-il. "Le but n'est pas de créer un musée virtuel qui ne serait que la copie de ce que tout le monde peut voir, mais de montrer ce qui ne se voit pas, les réserves, la connaissance, les savoirs".

Le site centrepompidou.fr offre déjà la possibilité d'accéder à 95.000 ressources numériques tous supports confondus. 

Des milliers d'oeuvres accessibles et zoomables en quelques clics
Les reproductions des 75.000 oeuvres du musée national d'Art moderne seront à terme accessibles en quelques clics. Une partie est déjà en ligne (allez à Tout Savoir puis La collection du Mnam/CCI qui offre un moteur de recherche) et il est possible de zoomer en haute définition sur l'oeuvre. Les fiches détaillées de près de 6.000 artistes seront peu à peu consultables.

Captations de performances, de conférences, interviews d'artistes et de commissaires d'exposition, mais aussi catalogues seront progressivement mis en ligne.

Le "Centre Pompidou Virtuel" représente également "une révolution technologique" car il utilise les technologies du "web sémantique", ajoute M. Seban. L'internaute va "naviguer par le sens", de façon simple et intuitive et pourra construire son propre parcours.