La présipauté de Groland déménage à Sète au Musée des arts modestes !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/07/2012 à 17H53
  • Affiche de l'exposition consacrée à Groland
  • Carte de la présipauté de Groland
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Affiche de l'exposition consacrée à Groland
    Affiche de l'exposition consacrée à Groland © DR
  • Carte de la présipauté de Groland
    Carte de la présipauté de Groland © DR

L’exposition "Gromiam, les 20 ans de Groland" permet de découvrir, jusqu’au 20 novembre, les coulisses de l'émission culte de Canal+. Cette réflexion sur l'absurdité du monde d'aujourd'hui se tient au musée international des arts modestes ! Dans cette "essposition", initiée par M. di Rosa, figure aussi un inédit: le pilote de l'émission, qui date de 1988. Il avait fallu 4 ans d'aménagement pour que "Groland " débarque à l'antenne et connaisse un succès totalement inattendu.

Mise en scène par Isabelle Allégret et Mathilde Grospeaud, cette exposition, la première en France sur une émission de télévision, se veut une balade dans la bouffonnerie du pays de ses ambassadeurs: Jules Edouard Moustic (Christian Borde), Michael Keal (Benoît Delépine) et l'omni-président Salengro (Christophe Salengro).

La visite commence par la "tartapulte", un hommage à Noël Godin, le roi de l'entartage. Mise en service en 2000, cette machine a été expérimentée à Angoulême où, après un changement de recette de la tarte pour la rendre un peu plus résistante, elle a atteint ses cibles à... 20 mètres de distance. Juste à côté se trouve l'espiègle "Gerbeuse de Danette". A condition d'utiliser de la crème dessert de couleur claire sur un fond très sombre, elle permet de créer des tableaux. Comme celui exposé avec l'imposante silhouette du président Salengro.

Dans "Bonzaï Garden", on découvre un "banzaïomètre", appareil qui permet au visiteur de tester sa puissance vocale en hurlant "banzaï", le cri de ralliement de l'émission. Des décors de celle-ci sont disséminés un peu partout: le pupitre présidentiel et son slogan "je +mourrirai+ pour toi"; des dessins de Luc Weissmüller, "le peintre officiel de not'Président", dit "Fayo"…

"Il y a une dénonciation de la société, de l'hyperconsommation", note Bernard Tournois, commissaire de l'exposition, en montrant le "Guide du pneu" et ses bonnes adresses où déguster des spécialités grolandaises: "le pâté de vers de terre", "le pain aux glands" ou "le saumon façon Catherine Deneuve".

Le parcours dans la "présipauté de Groland ", qui fête ses 20 ans d'existence télévisuelle en novembre, s'égaye d'illustrations de proverbes grolandais, signées Hervé di Rosa: "Sous les roues du camion, la route est plate, ma tête aussi"; "Qui viole un oeuf, viole un boeuf, Emile Louis Grolandais...".
Musée International des Arts Modestes. 23, quai Maréchal de Lattre de Tassigny. 34200 Sète.