"La préhistoire du cinéma" de Marc Azéma

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/10/2011 à 16H05
"La préhistoire du cinéma" de Marc Azéma

"La préhistoire du cinéma" de Marc Azéma

© Culturebox

L'art pariétal n'est pas si primitif qu'on pourrait le croire. C'est la théorie développée par le préhistorien Marc Azéma dans son dernier ouvrage "La préhistoire du cinéma" (Ed. Actes Sud) en librairie le 19 octobre 2011.Selon lui, les dessins rupestres découverts ces dernières décennies dans différentes grottes en France notamment, seraient les ancêtres de la bande dessinée voire du cinéma.

Docteur en Préhistoire et chercheur associé au CNRS, Marc Azéma s'est spécialisé dans l'art des cavernes, l'art pariétal. Une discipline qui s'est développée avec les découvertes successives de grottes particulièrement ornées comme celle de Chauvet dans l'Ardèche en 1994 (dont Azéma est membre du comité scientifique). Sur les dessins dont l'âge est estimé à 32.000 ans, certaines représentations sont comme doublées voire triplées. Les pattes des chevaux par exemple apparaissent en 8 voire 12 exemplaires. Une étrangeté qui a donné naissance à la théorie de Marc Azéma selon laquelle les hommes préhistoriques tentaient de cette manière de traduire le mouvement. Une sorte de dessin animé avant l'heure !
Cette théorie émise dans les années 90 fait aujourd'hui autorité dans le monde scientifique.
Pour en savoir plus, Marc Azéma est l'auteur de plusieurs documentaires et ouvrages sur le sujet parmi lesquels "L'art des cavernes en action" Tome 1 et 2 (Ed. Errance).