La petite danseuse de Degas investit la Piscine de Roubaix

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/10/2010 à 15H19
La petite danseuse de Degas investit la Piscine de Roubaix

La petite danseuse de Degas investit la Piscine de Roubaix

© Culturebox

  Le peintre impressionniste Edgar Degas était aussi sculpteur. Soixante-treize de ses oeuvres moins connues sont exposées à la Piscine de Roubaix, du 8 octobre 2010 au 16 janvier 2011. La plus célèbre et la plus rarement vue de ces pièces est "La petite danseuse de 14 ans". C'est la seule sculpture que Degas a exposée de son vivant.

Dans le livre  "Degas Danse Dessin", publié chez Gallimard, Paul Valéry racontait : "Tous les vendredis, Degas, fidèle, étincelant, insupportable, anime le dîner chez Monsieur Rouart. Il répand l'esprit, la terreur, la gaieté. Il perce, il mime, il prodigue les boutades, les apologues, les maximes, les blagues, tous les traits de l'injustice, la plus intelligente, du goût le plus sûr, de la passion la plus étroite et d'ailleurs la plus lucide. Il abîme les gens de lettres, l'Institut, les faux ermites, les artistes qui arrivent; cite Saint-Simon, Proudhon, Racine, et les sentences bizarres de Monsieur Ingres..."
Edgar Degas était un travailleur acharné, mais son application et ses recherches ne lui ôtaient pas l'insolence, l'ardeur, l'intrépidité, on le voit dans ce témoignage de Paul Valéry, un des rares artistes à l'avoir raconté. Son style Degas, il le fabriquait comme il fréquentait le monde. La cécité a fini par avoir raison de son art, mais jusqu'au bout, le peintre s'est acharné à poursuivre son oeuvre. C'est en cherchant à contourner ses problèmes de vue qu'il s'est intéressé à toutes les techniques nouvelles, et qu'il s'est lancé dans le façonnage de la cire. Ces deux citations de Degas résument son intransigeance :
"L'art n'est pas un amour légitime ; on ne l'épouse pas, on le viole."
"Le goût, c'est la mort de l'art." 

A voir aussi sur Culturebox :
-
Le centre Pompidou rend hommage à Arman
- Un musée pour les sculptures de Paul Belmondo
- Le succès de l'éléphant de Barcelo