La peinture de Ronan Barrot, puissante et tourmentée à l'Espace Fernet Branca de Saint Louis

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/04/2009 à 17H48
La peinture de Ronan Barrot, puissante et tourmentée à l'Espace Fernet Branca de Saint Louis

La peinture de Ronan Barrot, puissante et tourmentée à l'Espace Fernet Branca de Saint Louis

© Culturebox

Ronan Barrot est un des représentants de la jeune génération de peintres contemporains.  L'espace contemporain Fernet Branca de Saint-Louis lui consacre une exposition, à voir jusqu'au 16 aout 2009.

Il y' a des influences qui sont déterminantes. Ronan Barrot a vécu toute son enfance en Provence et la première chose qu'il voyait en sortant de chez lui, c'était un paysage de Cézanne : des montagnes, la garrigue, les pins. Son père Dominique, lui a enseigné très tôt les vertus de la peinture et très vite, le jeune garçon (né en 1973) se met à dessiner. Elève à L'école des Beaux-Arts de Paris, il passait des heures à dessiner d'après des modèles vivants ou à rendre la complexité du plissé d'un tissu. Une approche "classique" de l'art qui tranche avec la tendance actuelle des jeunes peintres. Lui ne renie rien des Courbet, Poussin, Manet, Rembrandt, Cézanne. Mais cela n'empêche pas cet Aixois de proposer une peinture vigoureuse, puissante et très personnelle. On a l'impression que chaque tableau est né d'une bataille, d'un corps à corps furieux avec la toile. C'est plus qu'une impression semble t-il. Ronan Barrot travaille à la peinture à l'huile par recouvrements successifs, par strates, avec de la matière. C'est une peinture "engagée" en quelque sorte, parce qu'on sent que l'artiste ne s'est pas ménagé. Alors forcément, ça prend aux tripes. Et ça fait du bien parce que c'est aussi cela qu'on cherche en venant dans une expo. Car l'art, ça sert aussi à se sentir vivant.