Nuit blanche : des boutures lumineuses pour un message de solidarité

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/10/2013 à 15H21
"Anamorphose", de Pascale Peyret, à découvrir lors de la Nuit Blanche 2013 à l'église Saint-Merry (ou Saint-Merri), à Paris.

"Anamorphose", de Pascale Peyret, à découvrir lors de la Nuit Blanche 2013 à l'église Saint-Merry (ou Saint-Merri), à Paris.

© Pascale Peyret

À l'occasion de la Nuit blanche 2013, programmée samedi soir à Paris, l'église Saint-Merry, au coeur de la capitale, expose l'oeuvre originale de la photographe et plasticienne Pascale Peyret, réalisée avec les bénévoles de la paroisse. Une initiative parmi de nombreuses autres à découvrir dans la nuit de samedi à dimanche.

L'oeuvre de Pascale Peyret s'appelle "Anamorphose". Des boutures ont été placées dans des poches de perfusion, puis suspendues en grappes à travers la nef de l'église Saint-Merry, afin de participer à une sculpture mobile et lumineuse. Les boutures ont été réalisées par des gens de passage à l'église ainsi que des bénévoles, notamment issus d'une association qui aide les sans-abri, "Aux captifs, la libération".
Pascale Peyret parle de l'oeuvre "Anamorphose", lancée à l'occasion de la Nuit Blanche du 5 au 6 octobre 2013 à Paris
Ce n'est pas un hasard si la plante choisie est la tradescantia, plus connue sous le nom de "misère". Un choix symbolique pour un pied de nez à la crise et un message de solidarité, justement "pour repousser la misère", souligne Pascale Peyret dqns "La Croix" de vendredi. Cette même plante est considérée comme un porte-bonheur pour les hispaniques qui l'appellent "amor de hombre" (amour de l'homme), selon elle.

> Pascale Peyret a lancé une collecte en ligne pour l'association "Aux captifs, la libération".
Centre pastoral Halles Beaubourg - Eglise Saint-Merri (ou Saint-Merry)
76, rue de la Verrerie, Paris 4e

Lancée en 2002, la Nuit Blanche 2013 propose à nouveau des dizaines de manifestations à travers la capitale, parmi lesquelles un feu d'artifice à minuit sur la Seine, au niveau du musée d'Orsay, par l'artiste chinois Cai Guo-Qiang, ou encore une oeuvre musicale de Stockhausen (1928-2007) pour quatre violonistes... en hélicoptère.
> Tout le programme sur le site de la Nuit Blanche.