La collection Oury vendue aux enchères

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/04/2009 à 10H00
La collection Oury vendue aux enchères

La collection Oury vendue aux enchères

© Culturebox

 La vente aux enchères de la collection d'art moderne
du réalisateur et producteur Gérard Oury, disparu en 2006,
est programmée les lundi 20 et mardi 21 avril 2009 par la maison
de ventes aux enchères Artcurial ( Paris VIII ).

Gérard Oury, devenu aveugle sur la fin de sa vie, disait sa frustration de
ne plus pouvoir admirer les chefs d'oeuvre de Raoul Dufy mais aussi les
Chagall, Cocteau, Maillol, Dubuffet, Vlaminck... qui ornaient les murs de sa maison de Montmartre. Cette collection comprend une soixantaine de toiles et dessins de Raoul Dufy, c'est la fille du réalisateur disparu, Danièle Thompson qui a décidé de sa dispersion. La mère de Gérard Oury, Marcelle Oury, était journaliste et critique d'art au grand quotidien "France Soir", elle aurait eu une liaison amoureuse avec le peintre Raoul Dufy, avant que cette histoire d'amour ne se transforme en une amitié profonde et durable avec l'artiste héritier du Fauvisme.  La rencontre entre Raoul Dufy et Marcelle Oury s'est faite sous l'oeil bienveillant du couturier Paul Poiret. Marcelle Oury fût durant une partie de sa vie la collaboratrice du créateur. L'inventeur de la jupe culotte, et pourfendeur du corset, est resté célèbre pour son goût de l'audace, son amour des tenues exotiques et les imprimés de tissus qu'il fît réaliser par le maître français du Cubisme. Vers 1911, les deux hommes vont même créer ensemble une petite usine pour y imprimer des tentures et des étoffes. L'année suivante, Raoul Dufy sera embauché par une grande maison de soierie lyonnaise. C'est à l'invitation de "Poiret le magnifique" que le peintre se met à fréquenter les champs de courses, pour y admirer les femmes dans ses imprimés de tissus. Ce spectacle constituera par la suite l'un des principaux thèmes d'inspiration du peintre. L'auteur de la plus grande toile au monde "La fée électricité" poursuivit ses recherches artistiques sur le textile jusqu'à la crise de 1929.

=> Dans l'actualité
-> L'impressionnante collection d'art de Gérard Oury    
-> D. Thomson : pourquoi je vends les tableaux de mon père