La caricature politique au Musée Jean Jaurès de Castres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/09/2011 à 11H42
La caricature politique au Musée Jean Jaurès de Castres

La caricature politique au Musée Jean Jaurès de Castres

© Culturebox

Le Centre national et Musée Jean Jaurès de Castres propose de découvrir du 8 septembre au 12 novembre 2011, une exposition temporaire intitulée "Jeu de massacre" qui retrace 150 ans de caricatures politiques. Le Musée possède également une collection permanente très riche sur l'homme politique et grand orateur, avec des sculptures, des caricatures, ainsi que toute une iconographie et bibliographie consacrée à Jean Jaurès.

La caricature a été un genre triomphant en France à partir du XIXe notamment au travers du dessin de presse (qui ne se nomme pas encore ainsi), c'est d'ailleurs en représentant le roi Louis-Philippe sous la forme ridicule d'une poire que le maître du genre Honoré Daumier va entraîner des restrictions de la liberté de la presse, fruits de la colère royale.
Mais la caricature n'est pas née au XIXe, on suppose même que le genre, issu de la satire, est aussi vieux que le monde puisque l'on en trouve des traces dès l'Antiquité. La caricature se niche sur d'innombrables supports : céramique, sculptures, monnaies et médailles et toutes les formes picturales. Elle peut n'avoir pas d'autre objet que d'amuser mais elle sert aussi de puissant instrument de propagande (entre autres durant la Réforme où malgré leur haine déclarée des images, les Protestants n'hésitent pas à l'employer pour dénigrer les Papistes). Elle tient aussi une place de choix dans les pamphlets diffusés par des nations en guerre, Anglais et Hollandais dépeignent ainsi Louis XIV sous des formes grotesques ou odieuses et dans la période pré-révolutionnaire, personne ne sera plus caricaturée que Marie-Antoinette, inlassablement représentée sous les apparences les plus monstrueuses : sorcière, créatures mythologiques terrifiantes et figures de débauche variées.
La diffusion à grande échelle de la presse écrite assure ensuite à la caricature une fortune inédite même si elle alimente parfois les pires messages, elle sera entre autres, un vecteur redoutable de l'antisémitisme, de l'Affaire Dreyfus à la fin de la Seconde guerre mondiale.
Aujourd'hui, c'est dans le dessin de presse et le champ politique qu'elle continue de s'épanouir.

A voir aussi du Culturebox :
Les caricatures du XVIIème florentin sont à découvrir au Musée Fesch d'Ajaccio, jusqu'au 3 octobre 2011
- Jean Michel Delambre et Cabu au 8ème Salon du Livre de Biarritz
- Le dessin de presse selon Plantu au Mémorial pour la Paix à Caen