L'univers symbolique de Jacques Villeglé au coeur d'une rétrospective à Louviers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/08/2015 à 09H03
Les "affiches lacérées" de Jacques Villeglé au Musée de Louviers.

Les "affiches lacérées" de Jacques Villeglé au Musée de Louviers.

© Copie d'écran France 3

On a dit de lui qu'il était un "archéologue de la rue". Ce qui est sûr, c'est qu'au fil des décennies, l'oeuvre de Jacques Villeglé s'est nourrie du monde qui l'entourait. Affiches publicitaires ou politiques lacérées puis recomposées, alphabets symboliques...l'artiste a su saisir l'air du temps. A l'aube de ses 90 ans, le musée de Louviers consacre une rétrospective à ce précurseur du Pop Art.

Reportage : E.Partouche / P.Derouet / C.Charbonnier
"Le ravir, plutôt que le faire". Telle est la devise de Jacques Villeglé. En 1949, l'artiste breton commence à récolter des affiches arrachées ou taguées par les passants, ceux qu'il appelle les "lacérateurs anonymes". De ces supports abimés, Villeglé va faire des oeuvres originales qui reflètent le monde qui l'entoure et les courants d'opinion. Ses "affiches lacérées" lui vaudront le titre de "précurseur du Pop Art". 
L'alphabet symbolique de Jacques Villeglé.

L'alphabet symbolique de Jacques Villeglé.

© Copie d'écran France 3
Vingt ans tout juste après s'être intéressé aux images et à leur portée sociologique, c'est vers les mots que Jacques Villeglé va se tourner. En 1969, alors qu'il se trouve dans le métro, une inscription anti-Nixon lui inspire un alphabet symbolique. Les lettres se transforment en croix de Lorraine ou celtique. Les sigles de mouvements comme Action Directe, trouvent leur place dans ce nouveau langage artistique dans lequel l'étoile de David peut côtoyer la Svastika (croix gammée). Une oeuvre singulière pleine de sens à laquelle le musée de Louviers a décidé de rendre hommage. Un beau cadeau d'anniversaire pour Jacques Villeglé qui fêtera l'an prochain, ses 90 ans.

"Jacques Villeglé. Affiche et Alphabet. 1956-2013" au Musée de Louviers (Eure) jusqu'au 1er novembre 2015. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 14h à 18h. Entrée libre.