L'Orientalisme fait tapisserie à Aubusson

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/08/2009 à 10H04
L'Orientalisme fait tapisserie à Aubusson

L'Orientalisme fait tapisserie à Aubusson

© Culturebox

L'exposition "Voyage, voyage...Aubusson et les contrées lointaines" est à découvrir à Aubusson, dans la Creuse, du 16 mai au 5 octobre 2009.

Si les origines exactes de la tapisserie d'Aubusson demeurent incertaines, certains spécialistes datent son apparition de l'installation des Sarrasins sur les rives de la Creuse après la défaite de Poitiers en 732. Pour d'autres, il ne s'agit que d'une légende, les origines de cette tradition serait, selon eux, liées à la venue de tapissiers flamands attirer par les eaux acides de la Creuse, propres à dégraisser la laine et à alimenter les teintures. Au delà  de ces diverses paternités, les premières tapisseries connues d'Aubusson ne datent que de 1501 et elles sont l'oeuvre des frères Augeraing. D'autres activités de tapisserie se sont développées parallèlement dans la région à Felletin et à Bellegarde. C'est Louis XIV et son Premier ministre Colbert qui en 1665 regroupent sous une même appellation de Manufacture royale, les différents  ateliers de la Creuse. Un édit de 1732 stipule que pour les distinguer les lisières des tapisseries d'Aubusson seront bleues et que celles de Felletin devront être brunes. Après avoir subi les affres de la révolution, qui virent partir de nombreuses pièces à jamais disparues, la tapisserie d'Aubusson a connu un regain d'intérêt au 20ème siècle. Cette nouvelle vague de la tapisserie initiée par l'artiste Jean Lurçat, lui a offert un second souffle avec des pièces signées Fernand Léger, Picasso ou Dali.