L’Institut du monde arabe va participer à la création d'un musée en Palestine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/10/2015 à 17H04
Jack Lang, président de l'Institut du Monde Arabe (février 2015)

Jack Lang, président de l'Institut du Monde Arabe (février 2015)

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, et Elias Sanbar, ambassadeur de la Palestine auprès de l’Unesco, ont conclu, ce 16 octobre, un partenariat en vue de la création du musée national d’art moderne et contemporain de Palestine.

Avec le concours des artistes Gérard Voisin et Ernest Pignon-Ernest, la délégation de la Palestine a réuni près d’une centaine d’oeuvres d’art données par des artistes contemporains, principalement français, pour constituer les bases de la collection du futur musée. De nouvelles donations sont en cours. 

Parmi les artistes solidaires figurent François Boisrond, Pierre Buraglio, Henri Cartier Bresson, Henri Cueco, Hervé Di Rosa, Robert Doisneau, Erro, Martine Franck, Gérard Fromanger, Titouan Lamazou, Jean Legac, Julio Leparc, Jacques Tardi, Hervé Télémaque et Barthélémy Toguo.

L’IMA et la Délégation permanente de la Palestine auprès de l’Unesco ont conclu un partenariat selon lequel l’IMA assurera provisoirement la garde de cette collection. Cette dernière pourra faire l’objet d’expositions temporaires. L’IMA apportera son appui à la création et au développement du musée national d’art moderne et contemporain de Palestine, notamment en matière d’ingénierie culturelle. Un partenariat qui se veut un geste de soutien à la création d’un Etat palestinien.