Pour les 150 ans de sa naissance, l'hommage de Fère-en-Tardenois à Camille Claudel

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/12/2014 à 16H32
Camille Claudel

Camille Claudel

© Capture d'image France3/Culturebox

150 ans après la naissance de Camille Claudel, son village natal lui rend hommage. L’artiste est née le 8 décembre 1864 à Fère-en-Tardenois (Aisne). Une commune de Picardie qui multiplie les manifestations pour perpétuer la mémoire de la famille Claudel.

Reportage : R.Vivemot/E.Henry/D.Choisy
Camille Claudel est née le 8 décembre 1864. De nombreuses manifestations sont organisées pour célébrer le 150e anniversaire de sa naissance. Fère-en-Tardenois, son village natal, a inauguré une plaque pour lui rendre hommage. Une exposition est proposée jusqu’au 13 décembre 2014 au Centre Culturel Intercommunal. Le film de Dominick Rimbault sera également projeté le samedi 13 décembre. Ce documentaire de 52 minutes tourné en 2002 met notamment en valeur le travail de sculpteur de Camille Claudel.
 
Un projet de musée
 
La commune de Fère-en-Tardenois est plus que jamais mobilisée pour raviver la mémoire de la famille Claudel. La maison familiale de Paul et de Camille pourrait prochainement se transformer en musée. Un projet évoqué depuis des années et soutenu par l’association "Camille et Paul Claudel en Tadernois".
Maison familiale de Paul et Camille Claudel

Maison familiale de Paul et Camille Claudel

© Capture d'image France3/Culturebox
L’histoire des Claudel en Tadernois
 
Tout commence en 1860 quand Louis-Prosper Claudel est nommé receveur de l’enregistrement à Fère-en-Tardenois. Grâce à sa fonction, il rencontre Louise, Athanaïse Cerveaux et l’épouse en février 1862. De cette union naîtront 4 enfants, dont Camille et Paul. Les Claudel quittent le Tardenois en 1870 lorsque Louis-Prosper est muté à Bar-le-Duc (Meuse), mais ils reviendront passer leurs vacances d’été à Villeneuve-sur-Fère. C’est ici que Camille commence à sculpter et le Tardenois inspire nombre de textes et pièces de théâtre à Paul. La vie les éloignera tous les deux de leurs racines mais, internée dans un asile à Montdevergues (Vaucluse), Camille écrira à son frère : "Mon rêve serait de regagner tout de suite Villeneuve et de ne plus bouger, j’aimerais mieux une grange à Villeneuve qu’une place de première pensionnaire ici".

Aujourd’hui la maison familiale des Claudel est la propriété du Conseil Général de l’Aisne, qui la restaure avec l'intention de l’ouvrir au public.