L'Exposition universelle 2025 en France ? Des parlementaires vont y réfléchir

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/10/2013 à 16H50
Le toit du Panthéon à Paris.

Le toit du Panthéon à Paris.

© Yves Talensac / AFP

Une mission d'information de l'Assemblée nationale travaillera à partir de 2014 sur l'éventuelle candidature de la France à l'exposition universelle de 2025, a-t-on appris mardi de source parlementaire. Le député-maire UDI de Neuilly-sur-Seine Jean-Christophe Fromantin et le sénateur-maire PS d'Alforville Luc Carvounas militent depuis 18 mois pour que la France se porte candidate.

Les candidatures doivent être déposées en 2016 et le Bureau international des expositions prendra sa décision en 2018. La France n'a pas accueilli d'exposition universelle depuis 1900.

La conférence des présidents de l'Assemblée, qui réunit, autour du président Claude Bartolone, les chefs de file des groupes politiques a décidé de former "une mission d'information sur l'opportunité et l'intérêt pour la France d'être candidate à l'accueil de l'exposition de 2025". Cette mission, constituée à la demande du président du groupe UDI Jean-Louis Borloo, devrait commencer ses travaux début 2014, selon une source parlementaire.

Cette mission permettra aux parlementaires de "mesurer l'intérêt culturel, économique, social et diplomatique" d'organiser l'exposition, "de le partager et d'analyser son impact en termes de croissance et de développement", selon l'association ExpoFrance2025, animée par MM. Fromantin et Carvounas.

Un moyen de rayonner sur la scène internationale
"Depuis 1851, les expositions universelles permettent aux États d'accueil de l'événement de rayonner fortement sur la scène internationale. Les dernières expositions universelles ont par ailleurs été de véritables succès, que l'on pense à celle de Séville en 1992, à celle d'Aïchi en 2005 ou encore à celle de Shangaï en 2010", souligne l'association. "Il est donc important que nous ne manquions pas l'occasion de se saisir de ce projet d'intérêt national, qui sera porteur pour le rayonnement de la France et le dynamisme de notre pays", poursuit-elle.