L'exposition Dynasty fait du bruit

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/06/2010 à 10H07
L'exposition Dynasty fait du bruit

L'exposition Dynasty fait du bruit

© Culturebox

Dynasty qui se tient jusqu'au 5 septembre, au Musée d'art moderne de la Ville de Paris et au Palais de Tokyo, se voulait l'évènement artistique de l'été dans la capitale. Après une semaine d'ouverture, il réussit en tout cas à faire parler de lui et même à créer la polémique. Certaines oeuvres sonores ont dû être mises en sourdine après les protestations des employés du musée

Dans "Dynasty", un clin d'oeil à la célèbre série télévisée des années 80, une génération d'artistes est rassemblée de façon bien sûr partiale et non exhaustive. La quarantaine de plasticiens présents, français ou installés en France, ont tous moins de 35 ans et une force créatrice revigorante.L'évènement propose aussi bien des installations de Théo Mercier ou de Robin Meier que des peintures monumentales de Guillaume Bresson ou encore des sculptures de Yushin U. Chang. Originaire de Taïwan, l'artiste a façonné une vague qui déferle du plafond du musée grâce à des tonnes de poussière en partie récupérée sur place. Dans une vidéo de Mohamed Bourouissa, "Légende", on suit en caméra cachée les revendeurs de cigarettes de Barbès. Guillaume Bresson lui reprend des codes classiques et puise son inspiration dans la peinture d'histoire dans ses toiles représentant des parkings souterrains où la violence est banalisée.


-> A voir aussi sur Culturebox :
- " Ouverture d'Art Basel, la plus grande foire d'art contemporain "
- " Stephen Wilks les yeux bandés à la Kunsthalle "
- " Burning Man, la folie d'un festival en photos à Montpellier "