L'art dans l'art : quand une galerie s'installe dans La Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/07/2009 à 11H11
L'art dans l'art : quand une galerie s'installe dans La Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille

L'art dans l'art : quand une galerie s'installe dans La Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille

© Culturebox

A Marseille, la Cité radieuse conçue par Le Corbusier dans les années 50 abrite désormais une galerie d'art contemporain et de design, 3ème rue Art Gallery. Jusqu'au 16 août, elle propose de découvrir les oeuvres de 7 artistes.

"La cité du fada". C'est ainsi qu'à Marseille, on continue d'appeler cet ensemble architectural qui déchaine toujours les passions. C'est pourtant l'un des plus visités de la ville et la partie hôtel, qui compte, 21 chambres, affiche 80% de remplissage. Ce projet, Le Corbusier l'avait déjà présenté en 1934, dans la charte d'Athènes : des unités d'habitations séparées, sorte de village vertical, où la vie sociale s'organiserait autour de services communs (école, hôtel, commerces). En 1945, suite aux bombardements, Marseille manque de logements et l'Etat fait appel à Le Corbusier. En 1952, après cinq ans de travaux, 337 logements en duplex sont inaugurés, tous bénéficiant de réelles innovations pour l'époque. Mais alors qu'ils étaient prévus pour être des logements sociaux, ils attireront une clientèle assez aisée, l'immeuble ayant été vendu par l'Etat en copropriété. Quelques mots encore, ceux que prononça Le Corbusier lors de l'inauguration de la Cité radieuse : "Dans ce village vertical de 2000 habitants, on ne voit pas son voisin, on n'entend pas son voisin, on est une famille placée dans les conditions de nature, soleil, espace, verdure. C'est la liberté acquise sur le plan de l'individu, de la cellule familial, du foyer". Alors oui, à cette époque, c'est sûre, à Marseille, elle était plus belle la vie...