Kuntzel et Viola, une histoire d'amitié et de vidéo au Fresnoy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/03/2010 à 10H32
Kuntzel et Viola, une histoire d'amitié et de vidéo au Fresnoy

Kuntzel et Viola, une histoire d'amitié et de vidéo au Fresnoy

© Culturebox

"Thierry Kuntzel / Bill Viola - Deux éternités proches", c'est le titre d'une exposition proposée jusqu'au 25 avril 2010 au Studio national des arts contemporains Le Fresnoy à Tourcoing. Un événement qui permet de redécouvrir les oeuvres de ces deux artistes pionniers de l'art vidéo, mais aussi la très belle amitié qui les a unit jusqu'à la mort de Thierry Kuntzel en 2007.

Si aujourd'hui, l'art vidéo est pleinement reconnu, ce ne fut pas toujours le cas. Cet art fut longtemps méprisé. Dans les années 70, Thierry Kuntzel et  Bill Viola firent partie des artistes convaincus du pouvoir de cette nouvelle forme visuelle. Le premier, théoricien du cinéma, ancien chercheur à l'ORTF puis à l'INA est venu tardivement à la création. Sa notoriété est beaucoup plus grande à l'étranger qu'en France. Il figure dans le fonds du Musée d'art moderne de New-York (le fameux Moma), privilège rare pour un artiste français. Il est mort en 2007 à l'âge de 59 ans...59 ans, c'est aussi l'âge de son ami Bill Viola, un des artistes les plus côtés du marché de l'art. Toujours fasciné par la vidéo, il travaille d'ailleurs sur un projet de jeu vidéo en noir et blanc, dans lequel le joueur gagne des points s'il prend le temps de s'arrêter, de rêver à travers des images qui lui sont proposées. A la fin, "on meurt, comme dans la vraie vie".

A voir aussi sur Culturbox
->> L' Art Vidéo