"Jeu de l'enfance" : les jouets se mettent à nu

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/12/2016 à 18H04, publié le 07/12/2016 à 17H44
Exposition "Jeu de l'enfance" par Michèle Mascherpa au Pôle Culturel Chabran de Draguignan

Exposition "Jeu de l'enfance" par Michèle Mascherpa au Pôle Culturel Chabran de Draguignan

© France 3 / Culturebox

Le pôle culturel de Draguignan propose jusqu'au 7 janvier 2017 de revisiter nos tendres années. L'exposition "Le jeu de l'enfance" est née d'une émotion de l'artiste Michèle Mascherpa en découvrant la collection de jouets anciens du Musée des Arts populaire de Moyenne Provence. Du jouet originel à la création graphique finale, nounours et poupées se livrent à coeur ouvert.

Alors qu'elle est en résidence à la Chapelle du Bon Pasteur de Draguignan, la plasticienne Michèle Mascherpa s'approprie la superbe collection de jouets anciens mis à disposition par le Musée des Arts et Traditions Populaires de Moyenne Provence.

Douze trésors qu'elle apprivoise, décortique et réinvente avec sa patte artistique. Résultat : dix-huit œuvres spécialement exécutées pour l'espace artothèque du pôle culturel de Draguignan. "Le but ce n'était pas de dessiner le jouet mais de l'interpréter et de lui donner mon idée très personnelle", explique-t-elle.

Reportage : F. Malory / A. Dequidt / S. Lemaire

Le jouet d'hier à aujourd'hui 

Sous le regard bienveillant de Michèle, les jouets de collection opèrent leur mue et vivent une seconde naissance. Entre ses mains, l'objet conserve toute son intégrité et son âme. Un ours en peluche, une corde à sauter ou encore une poupée ancienne, le visiteur découvre toutes les étapes de la vie de l'objet.  

Ours en peluche © France 3 / Culturebox


Cheminement artistique d'un jouet

De l'origine, au numéro d'inventaire en passant par la photo intermédiaire, l'exposition se décline en quatre identités et se termine avec l'œuvre finale.

Le visiteur peut également suivre en vidéo la création des dix-huit œuvres graphiques réalisées cet été à Draguignan.
"Il y a tout le développement, de la fabrication du papier, au dessin en passant par l'écriture, toutes les étapes sont expliquées", souligne Michèle Mascherpa.

Mascherpa création © France 3 / Culturebox

Michèle Mascherpa

Michèle Mascherpa est née en 1963, elle vit et travaille à Saint-Raphaël. Elle est une artiste familière de Draguignan. Si elle a commencé à Saint-Raphaël, c'est dans notre ville qu'elle a, dès 1996, exposé le plus régulièrement. Elle est l'artiste qui a le plus d'œuvres dans le fonds de l'artothèque. Elle fait également bénéficier son approche artistique lors des ateliers de gravure au Pôle Culturel. Artiste majeure de la Région Provence-Alpe-Côte d'Azur, elle intègre le fonds permanent du Centre Pompidou de Paris en 2011.