Jean-Luc Martinez : itinéraire d'un enfant qui rêvait du Louvre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/04/2013 à 16H06
Jean-Luc Martinez, nommé à la tête du musée du Louvre, est un enfant de l'école de la République

Jean-Luc Martinez, nommé à la tête du musée du Louvre, est un enfant de l'école de la République

© Antoine Mongodin/AP/SIPA

"Je dois tout à l'école de la République": d'origine modeste, Jean-Luc Martinez, 49 ans, a effectué un parcours sans faute, fait de travail et d'enthousiasme, qui lui permet de prendre aujourd'hui les commandes du Louvre, dont il dirige le département des Antiquités depuis six ans.

"Le Louvre, c'est ma vie, mon rêve d'enfant, ma passion d'adolescent", déclare le nouveau président du plus grand musée du monde par sa fréquentation (près de 10 millions de visiteurs). Historien de l'art, archéologue et conservateur en chef du Patrimoine, Jean-Luc Martinez est né le 22 mars 1964 dans le XIVème arrondissement de Paris. Sa famille, d'origine espagnole, est installée depuis longtemps en France. "Je viens d'un milieu modeste. Ma mère était concierge, mon père était facteur", explique très simplement cet homme souriant au crâne lisse. Il vit  ses premières années dans une loge puis sa famille obtient un logement dans une HLM de Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis.

Première visite au Louvre avec sa classe de sixième

"Je dois tout à l'école de la République, à des instituteurs, à des professeurs qui m'ont encouragé", dit-il avec reconnaissance. "Un jour, j'ai reçu un prix, les "Contes et légendes de la mythologie grecque". C'est là qu'est né mon goût pour la Grèce", explique  Jean-Luc Martinez, qui a gardé ce livre. Il se rend pour la première fois au Louvre avec sa classe alors qu'il est en sixième. "Un vrai choc. Cela a changé ma vie". Adolescent, il se rend souvent au Louvre, recopie les dessins et les cartels des vases grecs. Il passe son baccalauréat littéraire à Fontenay-sous-Bois dans le Val-de-Marne, en 1982 et obtient la mention Très bien. "Je suis le premier bachelier de la famille". Il mène ensuite un double cursus en histoire à la Sorbonne Paris IV et à Paris I (DEA d'histoire ancienne), et en histoire de l'art et d'archéologie à  l'Ecole du Louvre.

Même passion pour la Venus de Milo que pour une modeste statue étrusque

Jean-Luc Martinez devient agrégé d'histoire en 1989. Professeur d'histoire et de géographie dans différentes villes de banlieue pendant deux ans, il intègre par concours l'Ecole française d'Athènes en 1993. Pendant trois ans, l'archéologue mène des fouilles à Délos et à Delphes et  travaille à la rénovation du musée archéologique de Delphes.

Alain Pasquier, qui dirige les Antiquités grecques, étrusques et romaines au Louvre, le recrute en 1997. Pendant dix ans, il est conservateur en chef de la sculpture grecque avant de succéder à Alain Pasquier en 2007 à la tête du département. Polyglotte, Jean-Luc Martinez a appris le latin, le grec ancien, le grec moderne, l'anglais, l'espagnol. Dans une moindre mesure, l'italien et l'allemand. Et il a même commencé à se mettre au japonais.

Vif, passionné par ses sujets, Jean-Luc Martinez peut parler avec faconde et talent pendant des heures des stars de son département comme la Vénus de Milo dont il a supervisé la restauration, et la Victoire de Samothrace, qui s'apprête à un grand toilettage. Mais il est capable de s'enthousiasmer aussi pour une modeste statue étrusque en terre cuite. Car il se montre soucieux de ne pas négliger cette culture étrusque dont il est aussi responsable.

Louvre-Lens

L'aventure du Louvre-Lens, ouvert début décembre, a été déterminante pour  lui. Avec Vincent Pomarède, directeur du département des peintures du Louvre -  dont la candidature n'a pas été retenue par le ministère de la Culture- ,  Jean-Luc Martinez a conçu la "Galerie du Temps", sous la houlette d'Henri Loyrette. Tournée vers un large public, elle présente plus de 200 oeuvres dans un accrochage allant de la plus Haute Antiquité jusqu'en 1850, retraçant le Louvre  dans toute son amplitude chronologique et géographique.

Jean-Luc Martinez, marié et père de deux enfants, a publié plusieurs ouvrages sur la sculpture grecque et romaine mais aussi le guide grand public du Louvre-Lens.