Jardins de Chaumont-sur-Loire : William Christie va présider le jury

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/02/2014 à 14H26
Le chef d'orchestre William Christie (à Aix-en-Provence en 2004)

Le chef d'orchestre William Christie (à Aix-en-Provence en 2004)

© Baltel / SIPA

C’est le claveciniste et chef d’orchestre William Christie, spécialiste baroque et aussi passionné de jardins, qui sera cette année le président du jury du Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher).

William Christie, qui succède au critique littéraire Bernard Pivot, présidera le jury du Festival 2014 de Chaumont-sur-Loire, du 25 avril au 2 novembre, placé sous le thème des "Jardins des péchés capitaux", a annoncé le Conseil régional du Centre, propriétaire du domaine.
 
William Christie, un musicien passionné de jardins
Lui-même propriétaire à Thirée, en Vendée, d'un jardin classé "remarquable" et inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, le musicien d’origine américaine, fondateur de la formation des "Arts Florissants", est intarissable sur le sujet, a relevé devant la presse la directrice du Domaine, Chantal Colleu-Dumond. Cependant, de récents soucis de santé l'empêcheront peut-être d'assister à l'inauguration du festival, a-t-elle indiqué.
 
Inspirée par le père de l'Eglise saint Thomas d'Aquin, la notion de péchés capitaux sera revisitée par des paysagistes français, italiens, britannique, américains, russe et néerlandais, qui dénonceront aussi, souvent  avec humour, des vices bien contemporains, comme l'hyperconsommation qui  asphyxie la nature.
 
Gabriel Orozco invité d’honneur
Le Festival invite comme chaque année des artistes à investir les lieux. En 2014, c'est l'artiste mexicain Gabriel Orozco qui sera à l'honneur avec une oeuvre-installation en deux parties qui le mènera à Chaumont-sur-Loire en 2014  et 2015. Il sera en compagnie notamment du peintre et sculpteur brésilien  Henrique Oliveira, de son compatriote Miguel Chevalier, du Britannique Chris Dury, du Français Vincent Barré, du Russe Nikolay Pollisky, du Français  Stéphane Erouane Dumas et du Chinois Yan Pei-Ming.
 
L'ameublement du château de Chaumont lui-même a été complété et mis en scène pour redonner son ambiance "proustienne" à cette demeure des princes de Broglie qui fut un grand rendez-vous de l'intelligentsia et de l'aristocratie au tournant du XIXe au XXe siècle.