Jacqueline Chardon-Lejeune, découvreuse de talents

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/08/2010 à 17H14
Jacqueline Chardon-Lejeune, découvreuse de talents

Jacqueline Chardon-Lejeune, découvreuse de talents

© Culturebox

60 artistes rendent hommage à Jacqueline Chardon-Lejeune jusqu'au 28 août au château de Saint-Auvent dans le Limousin. Une exposition éclectique d'art contemporain placée "Sous le signe du poisson", du nom de sa célèbre galerie.

Jacqueline Chardon-Lejeune aimait l'art, l'art brut, l'art contemporain. Dès les années 70, elle collabore avec plusieurs galeristes à Paris. Elle se passionne pour l'art brut et le surréalisme, et rencontre Victor Brauner. Elle vit six ans avec le peintre roumain, dadaïste et surréaliste. Elle crée alors sa propre galerie "Poisson d'or" où elle expose ses toiles et celles de beaucoup d'autres ensuite. Une galerie qu'elle aménage dans une petite boutique du quartier des Halles, où travaillent, à l'époque, beaucoup de poissonniers. Elle tombe donc par hasard sur une enseigne abandonnée : "Poisson d'or". C'est le début d'une grande histoire tournée vers le développement des "arts marginaux". Arrivée en Limousin à la fin des années 70, elle animera pendant 14 ans à Limoges le Printemps des Arts Plastiques. Jacqueline Chardon-Lejeune est décédée en 2008.


- > A voir aussi sur Culturebox
- " Arnaud Vasseux et Yann Essnault invités de l'art dans les Chapelles 2010 "
- "
Rencontre avec Florence Kutten, artiste plasticienne rémoise "
- "
Nature vivante, le bestiaire de Christophe Conan "