"J'aime, j'aime pas", les sèche-chaussettes font entendre la voix des femmes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/03/2011 à 17H04
"J'aime, j'aime pas", les sèche-chaussettes font entendre la voix des femmes

"J'aime, j'aime pas", les sèche-chaussettes font entendre la voix des femmes

© Culturebox

Six-cents sèche-chaussettes pour six-cents points de vue féminins, c'est "J'aime, j'aime pas" au Tri postal de Lille pour le 8 mars, la journée de la Femme.

Issue du collectif Art Point M, l'artiste Fanny Bouyagui s'est associée avec la mairie de Lille pour qu'à l'occasion de la journée de la Femme le 8 mars, 600 de Lille et des environs puissent s'exprimer via des sèche-chaussettes.
Les intéressées ont eu un mois pour fixer leurs faveurs et leurs déplaisirs aux pinces de cet inoffensif accessoire ménager.
Ainsi, épinglés, tous les goûts des femmes sont ainsi dans la nature et surtout dans les locaux du Tri postal derrière la gare de Lille-Flandres.
Le visiteur pourra ainsi saisir les humeurs des unes et des autres durant une semaine.
J'aime, j'aime pas au Tri postal à Lille du 8 au 16 mars 2011.

A voir aussi sur Culturebox :
- Degas et la Route de la Soie attirent les foules dans le Nord
- L'exposition "La route de la soie" Saatchi Gallery ouvre ses portes au Tri Postal
- Je rêve et je fais : exposition hip-hop du photographe Homardpayette