Hypnos, embarquement pour voyage au pays de l'inconscient à L'Hospice Comtesse de Lille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/04/2009 à 16H09
Hypnos, embarquement pour voyage  au pays de l'inconscient à L'Hospice Comtesse de Lille

Hypnos, embarquement pour voyage au pays de l'inconscient à L'Hospice Comtesse de Lille

© Culturebox

Dans le cadre de la programmation de Lille 3000 et d'Europe XXL, l'Hospice Comtesse de Lille* propose une exposition baptisée "Hypnos - Images et inconscients de l'Europe" jusqu'au 12 juillet, autour de l'influence de l'inconscient chez les artistes européens entre 1900 et 1949.
Hypnos, c'est d'abord le dieu grec du sommeil qui procure aux hommes un repos et des rêves sereins. C'est lui qui, au milieu du 19ème siècle, donnera son nom à cette pratique qui consiste à plonger une personne dans un demi-sommeil, lui faisant perdre toute volonté. Jean-Martin Charcot puis Freud utiliseront l'hypnose à des fins différentes certes mais qui révèleront  chacune la richesse de l'activité mentale inconsciente. Mais les intellectuels et les artistes ne seront pas les seuls à s'emparer de cette pratique. les milieux plus populaires s'y adonnèrent avec ferveur. Les sociétés spirites, composées de mineurs et d'ouvriers, furent nombreuses dans le Nord, dès la fin du 19ème siècle. On peut rire aujourd'hui de cet attrait pour un inconscient un peu occulte et étrange. Pourtant, il a permis de libérer  la création artistique mais aussi de prouver à une société trop pragmatique qu'elle pouvait puiser dans d'autres forces que celles de la raison et de la conscience.

* il s'agit de la dernière exposition hors le murs du Musée d'Art Moderne de Lille avant sa réouverture au public prévue en 2010.

--> critique de l'exposition sur Connaissance des Arts.com.