Hugo Pratt et Corto Maltese débarquent à Cherbourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2009 à 09H32
Hugo Pratt et Corto Maltese débarquent à Cherbourg

Hugo Pratt et Corto Maltese débarquent à Cherbourg

© Culturebox

Le musée d'art Thomas Henry de Cherbourg rend hommage jusqu'au 20 septembre 2009 au dessinateur italien Hugo Pratt et à son héros Corto Maltese.

Sibérie, ïle de Pâques, Cornouailles....Si Corto possède un tel goût pour l'aventure et les voyages, c'est bien évidemment à son père Hugo qu'il le doit, où plutôt à la grand-mère vénitienne de ce dernier. Dès son plus jeune âge, la vieille dame traine son petit-fils dans les arrières-cours du vieux ghetto juif de la cité lacustre. C'est dans ces décors et au contact de la culture talmudique qu'il forgera ses premières rêveries et un goût prononcé pour l'ésotérisme. A l'âge de dix ans, Hugo Pratt débarque avec sa famille en Ethiopie, alors sous domination italienne. Durant son adolescence, entre 10 et 16 ans, il s'y imprègne de culture abyssinienne, allant jusqu'à parler deux langues ; l'abyssin et le swahili. Hugo Pratt vivra tour à tour en Argentine, Brésil, France, Angleterre, Suisse....Cette ouverture sur le monde et ce respect des cultures, comme des croyances constitueront l'un des principaux traits de caractère de son héros en marinière, dont les premières ballades datent de 1967.                

Allez fouiller les archives d'Hugo Pratt et découvrez la richesse de sa bibliographie !