"Histoires d'ivoire", une exposition cri d'alarme au Musée des Douanes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/03/2016 à 10H07
Une fresque en ivoire exposée au Musée des Douanes

Une fresque en ivoire exposée au Musée des Douanes

© France 3 Culturebox

Le Musée National des douanes de Bordeaux présente une exposition inédite autour de l'ivoire. Les pièces proviennent de saisies réalisées lors des opérations de contrôle. Car l'ivoire est une matière naturelle très convoitée et fait l'objet d'un important trafic mondial. "Histoires d'ivoire" est ouverte au public jusqu'au 24 avril 2016.

Reportage : N. Pinard De Puyjoulon / T. Julien / B. Chague

Le Musée National des douanes est peu connu du grand public, il est pourtant unique en France et cache d'étonnants trésors à l'image des pièces en ivoire exposées jusqu'au 24 avril. Certaines sont brutes, d'autres travaillées sous la forme de sculptures raffinées, mais toutes ont un point commun, elles ont été saisies par les services douaniers. L'ivoire provient d'espèces protégées, comme l'éléphant, l'hippopotame, le cachalot ou encore le narval dont un rostre de 2 mètres 50 est présenté dans le cadre de cette exposition. 

Rostre de narval © Rostre de narval

Les éléphants menacés d'extinction 

L'ivoire fait l'objet d'un important trafic principalement en Asie et en Afrique. "C'est un matériau symbole de pouvoir et d'opulence. Plus on en a et mieux c'est. 1 kilo d'ivoire se négocie entre 500 et 1500 euros", explique Renata Pstrag, Conservatrice du Musée National des douanes. La valeur actuelle de l'ivoire aiguise donc les appétits des braconniers. Entre 30 000 et 50 000 éléphants sont abattus chaque année. Les associations les plus alarmistes annoncent la disparition des éléphants de la savane africaine dans moins de 30 ans si rien n'est fait. 
Sculpture en ivoire © France 3 Culturebox


Roissy plaque tournante du trafic d'ivoire

Une demi tonne d'ivoire par an transite par l'aéroport de Roissy, l'une des plaques tournantes du trafic. En 2014, 3 tonnes saisies par les douanes ont été détruites. Une opération choc pour montrer la détermination du gouvernement français à lutter contre cette forme de criminalité. Autre combat, celles des idées reçues sur l'ivoire : "Beaucoup de personnes pensent que les défenses d'animaux repoussent. Or cela est faux. Beaucoup imaginent également que l'animal ne meurt pas lorsque l'on prélève ses défenses, et pourtant il est tué la plupart du temps", précise la conservatrice du musée. Au-delà de sa dimension esthétique, cette exposition est donc un cri d'alarme. Elle témoigne de l'importante de ce trafic mondial, responsable de l'extinction progressive de certaines espèces animales.

Défenses d'éléphants exposées au Musée des Douanes © France 3 Culturebox