Géo-graphics, l'Afrique visionnaire au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/06/2010 à 09H05
Géo-graphics, l'Afrique visionnaire au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

Géo-graphics, l'Afrique visionnaire au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

© Culturebox

Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles présente du 9 juin au 26 septembre 2010, Géo-Graphics, exposition phare du Festival l'Afrique Visionnaire. Quelque 220 objets d'une exceptionnelle beauté côtoient des productions contemporaines africaines. Le visiteur voit se dessiner sous ses yeux une nouvelle cartographie de l'Afrique et découvre une autre manière d'aborder ce continent d'une incroyable richesse.

L'Afrique visionnaire, c'est avant tout l'occasion de faire exploser les couleurs de ce continent et de célébrer les 50 ans de l'indépendance du Congo et de 16 autres pays africains. Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles voulait être de la fête. Une manière pour la Belgique de reconnaître son rôle dans ses anciennes colonies et son implication dans l'Histoire de ces pays. Un passé colonial assumé par ce pays qui entretient aujourd'hui une relation apaisée avec son histoire coloniale. Les célébrations de l'indépendance du Congo ne s'arrêtent pas aux portes des musées. Plusieurs événements à Bruxelles sont organisés pour commémorer cet anniversaire dont un défilé dans la ville le 10 juin 2010 qui passe par différents endroits qui renvoient à la période coloniale. Une manière de saluer la mobilisation du peuple congolais pour son indépendance et des symboles politiques comme Patrice Lumumba qui font que la Belgique n'est plus aujourd'hui un pays colonial. Une célébration qui peut laisser perplexe en France où l'Histoire de la colonisation et de la décolonisation reste douloureuse et difficile à aborder, en particulier celle de l'Algérie. Pour preuve, la polémique lors de la présentation à Cannes en mai 2010 du dernier film de Rachid Bouchareb "Hors la loi" qui évoque le massacre de Sétif et Guelma en 1945. Une emprise coloniale aujourd'hui encore reprochée à la France à travers ce que les intellectuels appellent la Françafrique et qui désigne les réseaux d'influence français dans les politiques africaines.


-> A voir aussi sur Culturebox :
- "Hommage Vichyssois à  Albert Londres"
- "White Materiel, film de Claire Denis avec Isabelle Huppert"
- "Aux Hivernales d'Avignon, Bertrand Lombard danse sur 'Legs'"
- "Un parfum de Bénin en terres vendéennes"