François 1er roi modernisateur et ami des arts à Chantilly

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/09/2015 à 12H33
Portrait de François 1er par Jean Clouet

Portrait de François 1er par Jean Clouet

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Le domaine de Chantilly accueille, du 7 septembre au 7 décembre 2015, l'exposition "Le siècle de François 1er". 500 ans après Marignan, elle rend hommage à ce roi qui a jeté les bases de l'Etat français et qui est devenu l'ami des arts et le protecteur de lettres. Des prêts du Louvre et de la Bibliothèque Nationale complètent le fonds très riche du Domaine de Chantilly.

François 1er fut un grand roi, dans tous les sens du terme. En 32 ans de règne, ce colosse de près de 2 mètres a laissé plus d'une trace dans l'histoire de France. Quand on est sur les bancs de l'école, c'est le roi qui a remporté la victoire la plus facile a retenir : 1515 Marignan. Difficile à oublier.

Mais au delà, François 1er est le roi qui a jeté les bases d'un Etat centralisé, notamment en imposant le français dans les textes officiels à la place du latin, et qui a introduit l'esprit de la Renaissance italienne en France.

"C'est le roi qui sort la France du Moyen-Âge et le premier roi modernisateur", confirme Maxence Hermant, conservateur des manuscrits à la Bibliothèque Nationale. Parmi ses 30 000 décisions royales, l'une des plus marquantes sera l'édit de Villers-Cotterêts en 1539, par lequel chaque curé doit tenir désormais un registre des naissances  ; le début de l'état civil.

Reportage: Jean-Paul Delance, Yves-Olivier Ebe, Léo Ségala

C'est sous le règne de François 1er que vont se multiplier les établissements d'enseignement secondaires, les colèges où sont dispensées les humanités classiques.

L'imprimerie va aussi connaître un développement extraordinaire à Paris et à Lyon ; Le monarque, en exigeant d'avoir un exemplaire de tous les livres imprimés, donne naissance à la Bibliothèque Nationale.

Et que dire de l'affection que François 1er a porté à Léonard de Vinci qu'il a ramené d'Italie après Marignan ? Il a installé celui qu'il appelait "mon père", au Clos Lucé à portée du château d'Amboise, pour lui commander divers projets et aussi l'organisation de fêtes au château.

François 1er a acquis "La vierge au rocher" de Raphaêl ; il a fait venir en France le sculpteur et orfèvre Benvenuto Cellini. Autant de choix et de décisions qui lui vaudront le surnom de Prince de  la Renaissance.

A sa mort en 1547 il laissera un pays en effervescence intellectuelle où, à l'instar du château de Fontainebleau qu'il a fait édifier en faisant appel à des artistes italiens, les traces de son règne vont imprégner durablement la France.

Le domaine de Chantilly qui possède déjà une collection de dessins de François 1er signés Catherine de Médicis, a pu bénéficier de prêts du Louvre et de la Bibliothèque Nationale pour offrir une exposition riche de 175 pièces rassemblés pour la première fois.


"Le siècle de François 1er" au Château de Chantilly
Du 7 septembre au 7 décembre 2015 dans la Salle du Jeu de Paume
- Billet exposition + parc : 10€ plein tarif / 6€ tarif réduit
- Le billet Domaine (château, parc, grandes écuries) donne accès à l'exposition sans supplément