Fondation Vuitton, musée Picasso, Monnaie de Paris, folie de l'art ce week-end

Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/10/2014 à 14H07
A gauche, la Fondation Louis Vuitton - A droite, le musée Picasso de Paris

A gauche, la Fondation Louis Vuitton - A droite, le musée Picasso de Paris

© A gauche, Valérie Oddos / Culturebox / France Télévisions - A droite, Delphine Goldsztejn, PhotoPQR / Le Parisien / MAXPPP

On en parle depuis des mois, le public parisien peut, à partir de ce week-end, visiter la Fondation Louis Vuitton, le musée Picasso rénové et aussi la FIAC et la Monnaie de Paris qui était fermée pour travaux depuis quatre ans.

Première à ouvrir ses portes, la Fondation Louis Vuitton dessinée par Frank Gehry, peut être visitée dès ce vendredi 24 octobre, gratuitement et pendant trois jours (mais sur réservation). L'architecte américain a imaginé dans le Bois de Boulogne, en bordure du Jardin d'acclimatation, une espèce de vaisseau qui ressemble à un nuage, un assemblage de blocs, "l'iceberg", enveloppé dans douze voiles de verre.

Reportage A. Forestier / S. Gorny / L. Pia / F. Clarke / N. Karczinski
 
Premier accrochage minimal à la Fondation Louis Vuitton, ouverture centrée sur le travail de Gehry
 
Le premier accrochage est minimal, les premières semaines étant centrées autour du travail de Frank Gehry. On pourra voir quelques œuvres créées spécialement pour la Fondation, ainsi que quelques pièces de la collection de Bernard Arnault, dans des salles dédiés à Gerhard Richter, Bertrand Lavier, Pierre Huygues, Christian Boltanski… Mais l'intérêt majeur de cette première visite sera de circuler entre les espaces d'exposition et les terrasses à moitié couverte par les fameuses voiles, suspendues au-dessus des arbres et regardant Paris ou les tours de la Défense. 

Reportage M. Berrurier / Y. Bodin / J. Van Hove / N. Aibar
Visite gratuite au Musée Picasso
 
Samedi 25 (jour de la naissance du peintre en 1881) et dimanche 26, le musée Picasso de Paris rouvre ses portes après cinq ans de fermeture pour travaux. L'Hôtel Salé, dans le Marais, a été entièrement rénové, les circulations dans l'édifice du XVIIe siècle ont été rendues plus fluides et, surtout, les services administratifs ont déménagé dans un immeuble voisin. Ce qui a permis de dédier l'ensemble du bâtiment à la collection en gagnant plus de 2000 m2 de surface d'exposition. 400 œuvres de Picasso pourront être montrées en même temps. 

Reportage : N. Bappel / D. Petitcuenot / L. Bouhnik / G. Bucur
 
La collection personnelle de Picasso dans les combles
 
Après des mois mouvementés et des polémiques, l'ex-directrice du musée, Anne Baldassari, remerciée au printemps dernier et remplacée par Laurent Le Bon, a accepté de s'occuper de l'accrochage inaugural, qui propose un parcours chronologique, ponctué de quelques sections thématiques, de l'œuvre de Picasso.
 
Une des réussites de la rénovation, c'est la récupération des combles, où est montrée la collection personnelle de l'artiste, de Cézanne à Matisse, en dialogue avec quelques-unes de ses propres œuvres.
 
Pour ce week-end d'ouverture, la visite est gratuite, sans réservation. On va faire la queue devant l'hôtel Salé.
 
La Monnaie de Paris rouvre avec une exposition Paul McCarthy
 
La Monnaie de Paris rouvre aussi ses portes au public ce week-end après travaux, avec une exposition dédiée à Paul McCarthy, qui a défrayé la chronique cette semaine quand son grand "sapin de Noël", baptisé "The Tree", a été vandalisé. Certains s'étaient scandalisés qu'on installe place Vendôme cette grande œuvre gonflable verte qui leur faisait penser à un sex toy.
 
Inspiré par ces évènements, l'artiste américain, qui présente à partir de ce week-end sa "Chocolate Factory" à la Monnaie de Paris, va intégrer à cette monographie une installation qui leur fera écho.
 
Créée en 864 pour frapper la monnaie, l'institution, en travaux depuis 2011, souhaite s'ouvrir davantage au public, développer les expositions d'art contemporain et, plus généralement, renforcer les actions artistiques.

Reportage : T. Choupin / J. Denoyelle
Ouverture de la FIAC
Toutes ces (ré)ouvertures se font en même temps que la FIAC (Foire internationale d'art contemporain de Paris), au Grand Palais, qui s'agrandit pour sa 41e édition, avec un nouvel événement, (OFF)ICIELLE qui accueille une soixantaine de galeries aux Docks-Cité de la Mode et du Design. 

François Hollande s'est rendu à la Fiac  vendredi soir. La visite du président de la République au Grand Palais n'était pas annoncée à son agenda. Il a visité la Fiac en compagnie de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin.