Fillippo Lippi, du religieux à l'art, au musée du Luxembourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/03/2009 à 10H20
Fillippo Lippi, du religieux à l'art, au musée du Luxembourg

Fillippo Lippi, du religieux à l'art, au musée du Luxembourg

© Culturebox

Le musée du Luxembourg mérite bien que l'on conte son histoire : il fut en effet le premier musée d'art ouvert en Europe, en 1750.  Dès cette année, la collection présentée, celle du cabinet royal, fut prestigieuse. Parmi la centaine d'oeuvres figuraient celles de Léonard de Vinci, de Le Titien, de Véronèse, de Rembrandt, de Van Dyck, de Poussin et de Raphael, de quoi attirer bien des visiteurs étrangers. 40 ans plus tard, ce musée ferme, et les collections sont transférées vers le Louvre. Quelques années plus tard encore, commence la seconde vie du musée du Luxembourg. Il rouvre au début du XIXème siècle, et trouve une nouvelle vocation de musée d'art moderne, en accueillant les oeuvres d'artistes vivants. Cette mission se poursuit pendant plus d'un siècle, jusqu'en 1937. Vient ensuite un nouveau créneau pour le musée, la présentation du patrimoine des région. En 2000, finalement, le lieu est placé sous la tutelle du Sénat, qui l'oriente vers des expositions thématiques.

A lire l'article sur france3.fr