FIAC : de belles ventes et "beaucoup d'échanges" autour des oeuvres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/10/2015 à 09H38
Oeuvre de l'artiste allemand Carsten à la FIAC 2015, otobre 2015

Oeuvre de l'artiste allemand Carsten à la FIAC 2015, otobre 2015

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

La 42e FIAC a été marquée par un excellent niveau de ventes et de nombreuses galeries, dont plusieurs nouvelles venues, ont souligné la qualité des rencontres avec le public et les collectionneurs, ont assuré dimanche les organisateurs. Les professionnels - 163 galeries de 23 pays - ont vanté la qualité du lieu et sa lumière.

La fréquentation a légèrement baissé par rapport à l'an dernier avec 71.717 visiteurs en cinq jours au Grand Palais contre 74.500 en 2014. Quelque 18.000 entrées ont été comptabilisées le mercredi, journée réservée aux professionnels. "Les galeries ont fait part d'excellentes ventes", a déclaré Jennifer Flay, présidente de la Foire internationale d'art contemporain mais elles ont aussi noté qu'il "y a eu beaucoup d'échanges autour des oeuvres".

Des oeuvres de Dubuffet, proposées par les galeries Jeanne Bucher Jaeger (Paris) et Waddington Custot (Londres), ont dépassé le million d'euros. Un Modigliani présenté par Nahmad Contemporary de New York se serait vendu plusieurs millions d'euros et une oeuvre de Picasso aurait atteint les cinq millions. "Large female portrait" de l'Américain Georges Condo, version cubiste des portraits néoclassiques de Picasso, exposée par la galerie Sprüth Magers (Berlin, Londres), a été acheté 600.000 dollars par un collectionneur d'outre-atlantique. Toutes les sculptures de David Altmejd, exposées dans le Jardin des Tuileries par Xavier Hufkens, ont été acquises par des collectionneurs.

Satisfaction aussi de nouveaux entrants comme Casas Regnier (Colombie) ou Long March Space de Pékin. Pour sa première participation, The Modern Institute de Glasgow a vendu toutes les sculptures de Monika Sosnowska, entre 70.000 et 90.000 euros. Marcel Fleiss de 1900-2000 (Paris), présent depuis la création en 1974, assure que c'est la meilleure FIAC qu'il ait connue. 

Quant à "Officielle", manifestation réservée aux galeries plus jeunes (69) et à la création très contemporaine aux Docks - Cité de la mode et du design, elle a accueilli 13.000 personnes en six jours et offert de belles opportunités, même si le montant des transactions est moins élevé. "Je ne dis pas que tout le monde a vendu, mais la majorité des galeries ont suffisamment travaillé pour justifier leur présence", a estimé Jennifer Flay. Le Centre Pompidou a acheté une oeuvre à Selma Feriani, de Tunis, première galerie du Maghreb à participer à la FIAC. Des galeries comme Bernard Ceysson, Bertrand Grimont ou Semiose ont aussi bien vendu.