Poésie, grand spectacle et constellations : la Fête des Lumières débute aujourd'hui

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/12/2014 à 10H11
Lampe de chevet Place des Jacobins

Lampe de chevet Place des Jacobins

© Erik Haas

Du spectacle, de la féerie et de la poésie... Une fois encore, les millions de visiteurs attendus à Lyon pendant 4 jours devraient garder en tête de nombreuses images de cette Fête des Lumières. Entre les spectacles grandioses du centre-ville et la quiétude du parc de la Tête d'Or, il y en aura pour tous les goûts. Visite guidée des installations à ne pas manquer du 5 au 8 décembre.

La réussite du spectacle proposé place des Terreaux donne souvent le ton de l'ambiance générale qui règnera à la Fête des Lumières. C'est le sentiment de Gilbert Coudène, qui a conçu le tableau présenté sur la place phare de l'événement, qui attire chaque année près d'un million de visiteurs. Au regard des réactions des premiers spectateurs présents lors des répétitions générales, cette édition devrait être un succès !
Place des Terreaux

Place des Terreaux

© Erik Haas
Il faut dire que "Lyon, terre aux lumières" propose un voyage inédit et majestueux dans la vie secrète des oeuvres du Musée des Beaux-arts. Quelques tableaux de la collection "s'échappent" de leurs salles pour être projetées en très grand format sur les façades de l'Hôtel de ville et du musée. Les réactions réjouissent le réalisateur du projet. Gilbert Coudène se dit "content que les gens soient heureux, qu'ils oublient plein de choses pendant quelques instants. C'est une fête populaire, qui s'adresse à tout le monde". 

Reportage: C.Cherry-Pellat / L.Crozat / A-S.Saboureau
  • Les "Anooki" à l'Opéra
A quelques mètres de là, ce sont des esquimaux qui devraient séduire petits et grands. Les "Anooki", nés de l'imagination de David Passegand et Moetu Batlle, apportent de la bonne humeur. Dans un tableau très ludique, ils malmènent la structure de l'Opéra avec leurs facéties.
Les Anooki à l'Oréra de Lyon

Les Anooki à l'Oréra de Lyon

© Laurent Cluzel
  • Hommage à Saint-Exupéry
C'est l'un des tableaux les plus attendus, mais il s'est fait désirer lors des derniers essais et n'a pas été montré en entier. La place Bellecour se prépare à rendre hommage au lyonnais Antoine de Saint-Exupéry, qui a disparu il y a tout juste 70 ans. Sa vie et son oeuvre sont évoqués à la fois de façon poétique et grandiose aux quatre coins de la place.
Hommage à Saint-Exupéry (Bellecour) © Erik Haas
  • Plongée dans le Cosmos
Depuis plusieurs années, les équipes de la Direction de l'Eclairage Public de la ville de Lyon présentent une création originale. "Laniakea", place Anthonin Poncet, nous plonge au coeur de l'univers. Des particules de lumières jaillissent de la place. L'association avec les projections sur les façades donne un effet très réussi.
Place Antonin Poncet

Place Antonin Poncet

© France3/culturebox
  • Lyon, ville de lumière et des frères Lumière
Cinématographe sous Perrache 

Cinématographe sous Perrache 

© Erik Haas
En temps normal, le passage des voûtes sous la gare de Perrache n'évoque pas de sentiment de magie ni de poésie chez les lyonnais qui l'empruntent quotidiennement. Cet endroit sombre et plutôt inhospitalier accueille pourtant une jolie installation, dédiée à l'histoire du cinéma, de celui des frères Lumière aux techniques actuelles. Une fierté pour Jonathan Richer, l'un des ingénieurs du studio Théoriz, qui a conçu ce projet. "Le tout premier film au monde a été tourné à Lyon. Notre projet, qui a nécessité 8 mois de travail, fait de nombreuses références au cinéma de Mélies et bien sur à celui des frères Lumière".
Dun Du , un des géants de lumière

Dun Du , un des géants de lumière

© Laurent Cluzel
  • "Jardin d'hiver" au parc de la Tête d'or
Enfin, pour ceux qui veulent tenter de fuir un peu la foule du centre-ville, rendez-vous de l'autre côté du Rhône, pour un voyage apaisant au parc de la Tête d'or. Des carpes et des libellules géantes et colorées flottent au dessus des pelouse, des méduses lumineuses évoluent dans l'étang. Le tout dans une ambiance calme, propice au rêve. C'est l'effet qu'a souhaité l'artiste Christophe Martine, de la compagnie Porté par le vent. "Si les gens peuvent rêver, c'est essentiel" déclare celui pour qui c'est un honneur de travailler pour la Fête des Lumières. "C'est un événement majeur, au niveau mondial. Participer en 2011 et en 2012 à la Fête des Lumières nous a permis de travailler ensuite dans le monde entier". 
Les méduses du Parc de la Tête d'Or

Les méduses du Parc de la Tête d'Or

© France3/culturebox
Il y a encore beaucoup de choses dont on pourrait parler...Des lampes de poches un peu vintage installées sur une place du 6ème arrondissement.
Pocket Tilt

Pocket Tilt

© Erik Haas
De la bataille entre les couleurs et le noir et blanc orchestrée sur la façade de la cathédrale Saint-Jean. 
Cathédrale Saint Jean "Color or Not" © Ville de Lyon
Assurément, cette édition est assez riche et devrait plaire au plus grand nombre. Il ne vous reste plus qu'à déambuler parmi les 75 créations originales. 
Ampoule Quai Augagneur

Ampoule Quai Augagneur

© Laurent Cluzel
Il vous faudra sûrement braver le froid et peut-être la pluie, mais cela vaut le coup ! 
Place Bellecour: La Grande Roue

Place Bellecour: La Grande Roue

© Erik Haas


Vivez aussi et participez à la Fête des Lumières 2014 grâce à France3 Rhône-Alpes