Diaporama 8 photos, 1 vidéo
Par Louise Wessbecher @Culturebox

Sur le shooting de la collection du français Gaspard Yurkievich

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/03/2012 à 15H00
  • Le shooting photo a débuté au showroom de Gaspard Yurkievich
    01 /09
    Le shooting photo a débuté au showroom de Gaspard Yurkievich
    Des "problèmes structurels de la société organisatrice" ont contraint le couturier français à annuler son défilé à la Fashion week de Paris en dernière minute. A l'heure le show aurait dû débuter, Gaspard Yurkievich commençait le shooting de son lookbook.  
    © Louise Wessbecher
  • Loin des podiums, la nouvelle collection Yurkievich reste sur cintres
    02 /09
    Loin des podiums, la nouvelle collection Yurkievich reste sur cintres
    Ambiance studieuse dans le showroom du Sentier. Gaspard Yurkievich doit faire des choix et sélectionner parmi cinq grands portants les tenues qui composeront le lookbook.
    © Louise Wessbecher
  • Le manteau en laine épaisse noir est l'une des pièces-phares de la collection
    03 /09
    Le manteau en laine épaisse noir est l'une des pièces-phares de la collection
    En quelques heures, et avec deux mannequins, une trentaine de looks différents sont pris en photo. Chapeaux, chaussures, collants, manteaux, robes, jupes, blouses : l'objectif est de présenter un maximum de pièces de la nouvelle collection.
    © Louise Wessbecher
  • Le noir, omniprésent, est souvent rehaussé de doré et de broderies
    04 /09
    Le noir, omniprésent, est souvent rehaussé de doré et de broderies
    Gaspard Yurkievich a lancé sa griffe en 1998 avec une toute première collection de prêt à porter pour femme. Sa première ligne de chaussures a vu le jour en 2003. Depuis, il multiplie également les collaborations : il a par exemple crée un dessert pour le Café de la Paix à Paris, et a imaginé le design d'une bouteille de la marque Suze.
    © Louise Wessbecher
  • Gaspard Yurkievich avant le défilé pap ah 2011-2012 en février dernier
    05 /09
    Gaspard Yurkievich avant le défilé pap ah 2011-2012 en février dernier
    Gaspard Yurkievich a étudié la mode au studio Berçot. En 1997, le créateur a remporté le prix du festival de mode de Hyères. A bientôt 40 ans, il a su imposer sa vision de l'univers de la mode.
    © F.Guillot/AFP
  • Fourrure, laine, et soie : le créateur se joue des matières.
    06 /09
    Fourrure, laine, et soie : le créateur se joue des matières.
    Lorsqu'il crée ses vêtements, il cherche à atteindre "une sophistication du quotidien", confie-t-il à la fin du shooting. Pour Gaspard Yurkievich,  il est essentiel de "trouver la balance" entre un bel objet de mode et une tenue portable tous les jours.
    © Louise Wessbecher
  • Blouse en macramé et jupe taille haute pour ce look
    07 /09
    Blouse en macramé et jupe taille haute pour ce look
    Au centre de sa collection : "la manche à godets" qu'il apprécie pour son volume. Le créateur a "poussé cette forme dans tous ses retranchements" à travers des jeux de matières et de couleurs. 
    © Louise Wessbecher
  • Le créateur élabore les looks au fur et à mesure
    08 /09
    Le créateur élabore les looks au fur et à mesure
    Sans défilé, le lookbook est l'un des seuls moyens de présenter sa nouvelle collection. Alors Gaspard Yurkievich est concentré. Il élabore les looks avec précisions, place la mannequin et ajoute lui même quelques barrettes à la coiffure si nécessaire.
    © Louise Wessbecher
  • 09 /09
    Le dernier défilé de la collection printemps/été 2012 en vidéo
    Le 30 septembre dernier au Grand Hôtel à Paris, Gaspard Yurkievich présentait sa collection printemps-été 2012

Suite à l'annonce de dernière minute de l'annulation de son défilé, Gaspard Yurkievich s'est empressé d'organiser le shooting de son lookbook dans son studio du Sentier. Une autre façon pour les créateurs de présenter les différentes pièces de leur nouvelle collection à la presse et aux acheteurs.

 

Gaspard Yurkievich a imaginé des couleurs douces et unies : prune, brun, bleu nuit, noir et un beau jaune moutarde. Les matières sont fluides et légères. Le créateur s'attache à créer une mode "du quotidien".