Hedi Slimane à la tête de la création d'Yves Saint Laurent

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2012 à 10H06
Hedi Slimane

Hedi Slimane

© Villard/SIPA

Le styliste Hedi Slimane, figure mythique dans le milieu de la mode depuis qu'il en a disparu en 2007 pour se consacrer à la photo, va renouer avec ses premières amours en prenant la tête de la création de la maison Yves Saint Laurent.

Considéré comme l'un des créateurs les plus doués de sa génération, ce beau brun au regard clair de 43 ans, d'origine tunisienne par son père et italienne par sa mère, avait révolutionné le vestiaire masculin à la fin des années 1990, d'abord chez Saint Laurent puis chez Dior Homme (2000-2007). Nommé "directeur de la création et de l'image", M. Slimane, qui remplacel'Italien Stefano Pilati, "assumera la responsabilité artistique d'ensemble de la marque et de toutes les collections", ont confirmé mercredi la maison de haute couture et son propriétaire le groupe PPR.

Il a imposé le pantalon slim

Admiré par ses pairs, Jean Paul Gaultier avait dit d'une de ses collections qu'il n'aurait pas fait mieux, Hedi Slimane reste assez peu connu du grand public. Mais pour les fashionistas, c'est une icône incontournable. Sa silhouette androgyne et ultra-moderne, avec ses célèbres costumes noirs et étroits, aux vestes raccourcies, a été copiée dans le monde entier. C'est aussi lui qui a imposé le pantalon slim, y compris auprès des femmes. Les jeunes branchés se sont mis à porter de nouveau le costume et de fines cravates noires, dans un esprit "rock". Et à l'époque de sa gloire, nombre d'adolescents avaient même adopté sa coiffure à la Tintin.

Le styliste, qui n'a jamais dessiné de collections pour femme, produisait chez Dior Homme des costumes particulièrement étroits, en toutes petites quantités, que les femmes s'arrachaient. 

Showman et amoureux du rock

Le "showman" Slimane a aussi le talent multi-cartes d'un parfait directeur artistique: ses collections créent le buzz, il fait défiler les garçons en groupes plutôt qu'à la queue-leu-leu. Il soigne la mise en scène, la lumière et fait venir des groupes londoniens pour la musique. 

Le parcours de ce créateur parisien, aussi discret que perfectionniste, est éloquent. Arrivé en 1997 à la tête des collections homme pour Yves Saint Laurent, il en part auréolé de succès début 2000 après le rachat de la griffe par l'Italien Gucci et l'arrivée du styliste maison Tom Ford. Cet ancien étudiant en lettres se paie le luxe de refuser la proposition du groupe transalpin de financer sa propre ligne. Car Slimane, assailli de propositions de toutes sortes, a l'esprit couture jusqu'au bout des doigts et Paris comme attache profonde.

A son départ de Dior Homme en 2007, ce passionné de photo, d'architecture et de musique contemporaine, qui se réfugie dès qu'il le peut à Berlin, dont il aime l'effervescence culturelle, s'est installé à Los Angeles. Depuis cinq ans, il est photographe, se spécialisant dans le portrait et le noir et blanc. Outre des expositions, il a publié plusieurs ouvrages dont "Stage" sur le renouveau du rock britannique. Parallèlement à ses nouvelles fonctions, Hedi Slimane "poursuivra sa carrière de photographe", a précisé la maison de haute couture.