7e journée: arrivée de Simoëns chez Léonard, départ de Pilati chez YSL

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/03/2012 à 10H20
  • Défilé YSL pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Stella McCartney pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Léonard pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Giambattista Valli pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Valentin Yudashkin pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Chloé pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Pedro Lourenço pap ah 2012-2013, à Paris
  • Défilé Vanessa Bruno pap ah 2012-2013, à Paris [nid:84771]
  • Défilé YSL pap ah 2012-2013, à Paris
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Défilé YSL pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé YSL pap ah 2012-2013, à Paris © A.Klein. AFP
  • Défilé Stella McCartney pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Stella McCartney pap ah 2012-2013, à Paris © P.Verdy. AFP
  • Défilé Léonard pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Léonard pap ah 2012-2013, à Paris © F.Guillot. AFP
  • Défilé Giambattista Valli pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Giambattista Valli pap ah 2012-2013, à Paris © A.Klein. AFP
  • Défilé Valentin Yudashkin pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Valentin Yudashkin pap ah 2012-2013, à Paris © P. Verdy. AFP
  • Défilé Chloé pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Chloé pap ah 2012-2013, à Paris © A.Klein. AFP
  • Défilé Pedro Lourenço pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé Pedro Lourenço pap ah 2012-2013, à Paris © F.Guillot. AFP
  • Défilé Vanessa Bruno pap ah 2012-2013, à Paris [nid:84771]
    Défilé Vanessa Bruno pap ah 2012-2013, à Paris [nid:84771] © P. Verdy. AFP
  • Défilé YSL pap ah 2012-2013, à Paris
    Défilé YSL pap ah 2012-2013, à Paris © A. Klein. AFP

Cette 7e journée est marquée par l'arrivée du créateur Maxime Simoëns chez Léonard et de la dernière collection de Stefano Pilati pour Yves Saint Laurent

Coup de coeur pour Léonard qui s'offre une cure de jouvence avec Maxime Simoëns
Quand le jeune créateur arrive dans l’hôtel particulier de la maison Leonard, il se demande comment apposer sa signature tout en respectant les codes de la marque. Son ambition est de renouveler, avec une esthétique pop-rock et contemporaine, cette identité forte. Mais il ne s’agit pas de provoquer une rupture. Les modèles se structurent à partir des symboles Léonard : robes en jersey dévoré noir, aux manches longues, marquées par un motif cachemire, emblème de la maison au même titre que l’orchidée. Une cristallisation végétale brodée sur une mousseline illumine le noir d’une veste en cuir embossé de fleurs de cerisier, les pièces en jean enduit de laque japonaise nous rappellent l’héritage de la maison. Se forment de nouveaux fétiches : le marbre et les moulures de l’hôtel particulier haussmannien ornent une robe qipao en gabardine et un pantalon de smoking en jacquard de fil d’argent, avec sur les côtés, la bande Léonard. Celle-ci se décline aussi en bijoux manchettes.

Principale similitude : l’Asie comme source d’inspiration. Des épaules « pagode », sculptées, et des cols Mao tracent les lignes d’une veste en tissu Osaka, typique de Leonard. Une estampe japonaise, exposée en plusieurs détails, habille des robes courtes. Le jersey à l’imprimé japonais composé de fleurs et d’oiseaux rappelle les nervures du marbre. Reprise des figures asiatiques – la ceinture d’une robe de geisha, le drapé d’une tenue impériale – et du motif copte, dans une version épurée. Les références se décadrent: sur des fleurs de lys en cachemire bordé de cuir beige, la bande moulure se déplace selon différents angles. Et dévoile une infinité de facettes.

Défilé Léonard pap ah 2012-2013, à Paris

Défilé Léonard pap ah 2012-2013, à Paris

© F.Guillot. AFP

Chez Stella McCartney, le défilé, à dominante bleu Klein, s'est ouvert sur Natalia Vodianova suivie de top-modèles aux chignons serrés et mascara bleu. De petites collerettes en organza plissé cachent le cou, sur des robes associant bleu, noir et blanc. Manteaux et tailleurs exagèrent les hanches, mettant en valeur les tailles de guêpe.

Pour Claire Waight Keller, la directrice de la création de Chloé: "C'est l'esprit poétique et léger qui se dégage de ces associations inattendues où innocence et détermination se confondent qui m'a inspiré. Dentelles et soies sophistiquées se mélangent avec décontraction à une garde-robe sport casual, ponctuée de parkas, de pantalons fuseaux... revisités et de blouses en soie à col. Un certain flou parisien dynamisé par une nonchalance très anglaise.

Le styliste italien Stefano Pilati a reçu une ovation debout à l'issue de son dernier défilé pour la maison Yves Saint Laurent, dominé par des robes en cotte de maille fine. Catherine Deneuve, Isabelle Huppert mais aussi la chanteuse américaine Katy Perry à la chevelure bleue, l'actrice américaine Rosario Dawson et la chanteuse soul Alicia Keys ont applaudi une collection à dominante de noir, aux épaules structurées, faisant la part belle aux ensembles pantalon surlignés de cuir et aux robes au dos nus dans une maille métallique colorée. Le créateur a salué, levant le bras pour faire un V de victoire. Au bout de la salle, les initiales YSL sur fond cuivré. Le premier modèle arrive dans un manteau noir au revers en cuir sur un pantalon court révélant des talons vertigineux. Suit un boléro noir sur un pantalon à taille haute. Plusieurs tuniques en cuir, rouge ou vert soutenus, avec une touche de vison noir sur l'épaule sont cintrés sur un pantalon encore. Les épaules sont bien marquées sur des tailleurs pantalons qui font apparaitre un motif de fleur recourbée, blanc ou violet sur fond noir ou ton sur ton. Apparaissent des robes en cotte de maille, au genou et sans manches, comme ce modèle argenté rose, dont le col et la frange de la jupe sont verts, ou un modèle vert avec un dos nu croisé de simples bretelles. Les filles présentent encore plusieurs robes en maille argentée, comme ce modèle au décolleté en V profond, rose à bord violet, à petites manches courtes. Des robes longues, noires ou blanches, sont fendues assez haut, soit derrière sur le côté, soit devant au centre en remontant jusqu'au genou. Yves Saint Laurent a confirmé le 27 février le départ de son directeur de la création (en poste depuis 2004) sans en préciser la date effective ni avancer le nom du successeur, qui devrait être Hedi Slimane.

Egalement sur les podiums de cette 7e journée : SACAI, GIAMBATTISTA VALLI, VALENTIN YUDASHKIN, PEDRO LOURENÇO, VANESSA BRUNO.
A suivre la 8e journée : CHANEL, AGNES B., JEAN CHARLES DE CASTELBAJAC, HAKAAN, VALENTINO, JUNKO SHIMADA, PACO RABANNE, SHIATZY CHEN, PAUL&JOE et ALEXANDER MCQUEEN.