Lille 3000 fête le textile intelligent

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/10/2012 à 09H53
Affiche de Futururo Textiles (à fauche) + Pierre-Alexandre Bourgeois (à droite)

Affiche de Futururo Textiles (à fauche) + Pierre-Alexandre Bourgeois (à droite)

© DR

L'innovation textile est à l'honneur. Le Français Pierre-Alexandre Bourgeois vient de recevoir le Prix de l’Innovation textile pour l'invention d'un textile dépolluant. Un prix remis juste à la veille de l'ouverture du CETI (centre européen des textiles innovants) le 10 octobre et du lancement de l'exposition Futurotextiles 3.

Après le succès des 2 premières éditions, Lille 3000 a conçu cette nouvelle édition qui s’inscrit dans la saison Fantastic à Lille. Matières incroyables, dentelles micro-encapsulées, textiles magiques sont au coeur de l’exposition Futurotextiles 3 ayant pour fil conducteur, l’ultra-légèreté. L'occasion d'expérimenter des tissus insolites (à base de café, cristal...), de voir des robes incroyables (wooden textiles d’Elisa Strozyk, robe catalytique d’Helen Storey, robe papier/dentelle de Jum Nakao, manteau d’ange de Janaïna Milheiro...) et découvrir des objets surprenants (violon en fibre de lin) et des installations (comme les métamorphoses chromatiques de Carnovsky).

Le premier Prix International Théophile Legrand de l'innovation Textile 2012 pour un textile dépolluant
Pierre-Alexandre Bourgeois, qui vient de recevoir le Prix de l’Innovation textile, pour l'invention d'un textile dépolluant, affirme qu’il permet de « capter et de retenir les molécules de pollution et change de couleur en fonction de sa densité". "Nous travaillons désormais à une nouvelle version de mon invention afin de traiter les eaux polluées » a-t-il précisé.

Pierre-Alexandre Bourgeois, 1er orix de l'innovation textile 2012

Pierre-Alexandre Bourgeois, 1er orix de l'innovation textile 2012

© DR
Après les textiles intelligents détecteur de températures ou de produits chimiques dans l’atmosphère et « retard au feu nouvelle génération » récompensés en 2009, les textiles « auto-rafraîchissant » et « antichoc - isolant acoustique » en 2010, les textiles « détecteur d’obstacles » et « autonettoyant - antibactérien » en 2011, le premier Prix International Théophile Legrand de l'innovation Textile 2012 -d’une valeur de 10.000 euros- est attribué à un textile lumineux photocatalytique pour traiter l’air et prochainement l’eau. Depuis sa création en 2009, ce prix gagne en notoriété dans le milieu scientifique ainsi 26 des 30 plus grands laboratoires de recherche textile y participent. Cette année, 14 candidats de 9 nationalités et issus des plus grandes universités et écoles d’ingénieurs textiles ont concouru.

Un livre pour devenir incollable sur les matières  
Ce livre dévoile les grandes et petites merveilles qui se cachent dans nos vêtements et dans nos intérieurs.

Mode & tissus high-tech de Sophie Bramel et Patricia Poiré. Illustrations de Corinne Delemazure. Editions Falbalas. 29 euros

Mode & tissus high-tech de Sophie Bramel et Patricia Poiré. Illustrations de Corinne Delemazure. Editions Falbalas. 29 euros

© DR
A la découverte des secrets de fabrication de matériaux étonnants, de la fibre LYCRA® à la membrane Gore-Tex en passant par les cosméto-textiles et la fibre de bambou. Ces spécialistes des matières et de l’innovation soulèvent les enjeux du développement durable pour l’industrie de la mode et dévoilent des pistes de recherche, depuis les vêtements et accessoires communicants, à fonctionnalités cachées, jusqu’aux tissus thérapeutiques. Une plongée dans l’histoire du textile (des inno­vations d’hier et d’aujourd’hui) et des créateurs à la pointe de cette innovation (de Paco Rabanne à Hussein Chalayan) ainsi que des vêtements fonctionnels qui ont enrichi notre vestiaire au fil du temps.

Mode & tissus high-tech de Sophie Bramel et Patricia Poiré. Illustrations de Corinne Delemazure. Editions Falbalas. 29 euros.

Futurotextiles. Du 13 octobre au 30 décembre 2012 dans le cadre de Fantastic au CETI (Centre Européen des Textiles Innovants) à Turcoing. Puis dès février 2013 à la Cité des Sciences - la Villette à Paris.