"Fabuleux cercueils", l'art funéraire s'expose à Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/05/2010 à 09H48
"Fabuleux cercueils", l'art funéraire s'expose à Besançon

"Fabuleux cercueils", l'art funéraire s'expose à Besançon

© Culturebox

Le Musée Comtois de la Citadelle de Besançon propose jusqu'au 4 septembre 2010 une exposition pour le moins originale. Le visiteur est invité à découvrir...des cerceuils "figuratifs". Une vingtaine de ces "maisons funéraires" en forme de chaussure de sport, de bouteille de soda ou de wagon sont présentés. Ils proviennent du Ghana, où le phénomène est apparu dans les années 50 et d'Angleterre.

Apparus au Ghana dans les années 50, les cercueils figuratifs permettent d'honorer la mémoire du défunt en lui offrant pour dernière demeure un lieu qui représente sa vie. En forme de poisson, de vache ou de bateau, il symbolise l'activité terrestre qui a fait la réussite de la personne et de son clan. Plutôt réservées aux familles riches, ces sépultures sont très populaires au Ghana. Et depuis une dizaine d'années, ce phénomène a gagné l'Angleterre. Fabriqués à Nottingham par une entreprise familiale, les "crazy coffins" sont le plus souvent commandés par des excentriques qui veulent être inhumés dans un cercueil qui représente leur personnalité ou leur passion. Véritables oeuvres d'art, il en existe en forme de guitare, d'avion, de cerf-volant ou encore de chaussures de football.

-> Voir aussi sur Culturebox :
- "Les rats du sculpteur philippe Hennequière dans une auberge"
- "Les droles de 'Bestioles' de Margot Tardieu"
- "Excentricités : festival de performances et d'art éphémère"