Etats-Unis : les musées bannissent les perches à selfie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/02/2015 à 15H57
Des touristes se prennent en photo devant la pyramide du Louvre

Des touristes se prennent en photo devant la pyramide du Louvre

© Rémy de la Mauvinière / AP / SIPA

Les musées américains sont en train d'interdire les perches à selfies, craignant pour la tranquillité de leur public et pour l'intégrité de leurs œuvres, rapporte la presse américaine.

Ils sont de plus en plus nombreux, les touristes, à se promener avec ces perches au bout desquelles ils accrochent leur smartphone pour se prendre en photo plus facilement devant une toile célèbre comme devant un monument. Les uns après les autres, les musées américains se mettent à interdire les "selfie sticks", raconte le New York Times, tout comme ils interdisent parapluies, sacs à dos et autres pieds photo.
 
Le Hirshborn Museum and Sculpture Garden, à Washington, a déjà pris cette mesure d'interdiction tandis que le Metropolitan Museum of Art de New York s'apprête à le faire.
 
Le MoMA de New York et le Museum of Fine Arts de Houston ont également décidé de bannir les "selfie sticks", rapporte le site de Time.
 
Les œuvres en péril ?
 
Premier problème, l'espace dans des lieux souvent bondés. "Prendre une photo à bout de bras, c'est une chose, mais quand c'est à trois longueurs de bras, on envahit l'espace personnel de quelqu'un d'autre", a déclaré au quotidien américain un responsable du Met.
 
Mais surtout, ces perches mettent en péril les pièces exposées : "Nous ne voulons pas être obligés de mettre toutes les œuvres d'art sous verre", dit Deborah Ziska, une responsable de la National Gallery of Art de Washington, qui décourage les perches en douceur avant de les interdire formellement.
 
Enfin, les musées disent penser à la sécurité de leurs visiteurs qui, absorbés par leur photo, oublieraient par exemple qu'ils sont au bord d'un escalier ou d'une rambarde.
 
Les selfies oui, mais à bout de bras
 
Pourtant, certains musées encourageaient récemment leurs visiteurs à se prendre en photo devant les œuvres. Comme le Whitney Museum of American Art qui, lors de sa rétrospective Jeff Koons l'an dernier, distribuait des cartons proclamant "Koons Is Great For Selfies" (Koons est super pour se prendre en photo) et invitait ses visiteurs à poster leurs photos sur Instagram.
 
Alors les selfies, d'accord, mais sans perche, pourraient désormais dire les musées.