Escapade à Venise pour "Olympia"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/02/2013 à 12H35
L'Olympia de Manet

L'Olympia de Manet

© François Guillot/AFP

François Hollande a donné son feu vert pour que l'"Olympia" (1863), chef-d'oeuvre d'Edouard Manet conservé au musée d'Orsay, qui n'a jamais quitté Paris, parte en avril pour Venise où la toile sera la reine d'une exposition.

A titre exceptionnel et pour la première fois
"Manet, retour à Venise", qui se tiendra du 24 avril au 11 août au Palais des Doges, est coproduite par les musées de la Ville de Venise et Orsay. "A titre exceptionnel, et pour la première fois, j'ai demandé le consentement du président de la République pour prêter l'Olympia qui appartient au patrimoine de la France", a déclaré à l'AFP Guy Cogeval, président du musée d'Orsay, confirmant une information de The Artnewspaper.

Une contrepartie financière
Olympia n'a jamais bougé de Paris depuis qu'elle a été offerte à l'Etat en 1890 par souscription publique à l'initiative de Claude Monet."J'avais déjà l'accord de la ministre de la Culture, mais j'ai voulu écrire également au président de la République qui m'a donné une réponse positive", 
précise M. Cogeval. Le musée d'Orsay recevra une contrepartie financière non précisée pour le prêt de ce chef-d'oeuvre.

"Olympia" face à "La Vénus d'Urbino"
La courtisane allongée nue, avec son chat noir aux aguets, peinte en 1863, qui a tant fait scandale lorsqu'elle fut présentée en 1865 au Salon, se confrontera à "La Vénus d'Urbino", peinte en 1538 par Titien, et dont Manet s'est visiblement inspiré. Ce chef-d'oeuvre sera prêté à Venise par le musée des Offices de Florence.
  
"La Vénus d'Urbino" par Titien

"La Vénus d'Urbino" par Titien

© Alfredo Dagli Orti