En grève, le Musée d'Orsay reste fermé, l'exposition sur la prostitution décalée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/09/2015 à 16H46
Le Musée d'Orsay reste fermé.

Le Musée d'Orsay reste fermé.

© SIMON ISABELLE/SIPA

Réuni en assemblée générale dans l'enceinte du bâtiment, le personnel du Musée d'Orsay a voté l'interruption du travail ce mardi 22 septembre. A l'origine du mouvement, la grogne suite à l'initiative du ministère de la culture d'ouvrir l'établissement 7 jours sur 7 à partir de novembre, consacrant la journée du lundi (jusqu'ici fermé) aux visites scolaires.

A l'appel du syndicat CGT-culture, le personnel du Musée d'Orsay a donc décidé de voter la grève. Le mécontentement des personnels tient à l'annonce du ministère de la culture d'ouvrir le musée en continu, dès le mois de novembre, comme le musée du Louvre et le Château de Versailles. Jusqu'à présent, le Musée d'Orsay était fermé au public le lundi. Ce jour sera selon le ministère réservé aux visites des scolaires.

Reportage France 3 Ile-de-France - B. Lopez / N. Loncarevic / E. Riou

Mais les personnels grévistes redoutent que l'ouverture, une fois acceptée, soit étendue progressivement à tous les publics. D'où la requête d'une assurance que seules les visites des scolaires y soient organisées le lundi et dans le cadre des horaires habituels. La décision gouvernementale pose d'autres questions, selon les personnels : qu'en sera-t-il de l'organisation prévue jusqu'ici concernant notamment l'entretien du bâtiment, le travail muséographique qui a lieu durant le jour de fermeture, le personnel nécessaire aux nouvelles taches ? 

Le vote de la grève cause la fermeture momentanée de l'établissement, troisième musée le plus visité de France, et ajourne l'ouverture de l'une des expositions phares de sa rentrée, "Splendeurs et misères. Images de la prostitution". Les visiteurs attendront donc mercredi pour la découvrir, à moins que la grève soit reconduite d'ici là.