Dreamtime à la Grotte du Mas d'Azil : un retour aux sources de l'humanité

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/09/2009 à 11H02
Dreamtime à la Grotte du Mas d'Azil : un retour aux sources de l'humanité

Dreamtime à la Grotte du Mas d'Azil : un retour aux sources de l'humanité

© Culturebox

Le Mas d'Azil et sa Grotte, qui se situent près de Foix dans l'Ariège, accueillent du 15 mai au 14 novembre 2009, une exposition regroupant différents artistes autour d'un thème "Dreamtime". Une partie de l'exposition a été abritée du 15 mai au 31 août 2009 par le Musée des Abattoirs de Toulouse.
 
Sawtche ou Saartjie Baartman, est une femme que l'on a surnommée la Vénus Hottentote, dont l'histoire est symbolique du débat racial qui agita les milieux politiques et scientifiques au début du 19ème siècle et qui
déboucha sur les théories de supériorité ou d'infériorité des races, chères notamment à Adolf Hitler. La Vénus serait originaire du peuple Khoïkhoï, elle serait née aux alentours de 1789 dans ce qui constitue aujourd'hui
l'Afrique du Sud, déjà tout un symbôle. Esclave, elle fût emmenée en Europe en 1810 par un britannique, pour y être vendue comme bête de foire, avant de finir comme objet sexuel. La Vénus possèdait une hypertrophie des hanches et des fesses, liée à une maladie, et des organes génitaux particulièrement protubérants. Certains scientifiques, comme le français Etienne Geoffroy Saint-Hilaire, professeur de Zoologie et administrateur du Muséum d'histoire naturelle, n'hésiteront pas à parler d'une race curieuse au visage d'orang-outang et aux fesses de mandrills. Georges Cuvier, zoologue lui aussi, ira plus loin et entreprendra après sa mort de la disséquer pour apporter la preuve de sa théorie sur l'infériorité de certaines races restées accrochées aux branches de nos ancêtres. A la fin de l'apartheid en Afrique du sud, Nelson Mandela réclama à la France, au nom du peuple Khoïkhoï, la restitution de sa dépouille. Après plusieurs refus, la France consenti à restituer le moulage et le squelette de Saartjie, conservé dans les réserves du Musée de l'homme à Paris. Le 9 mai 2002, une cérémonie funéraire traditionnelle eut lieu en Afrique du Sud, en présence du président Thabo Mbeki, la dépouille de la Vénus a été incinérée. Elle est depuis le symbole des peuples autochtones qui réclament la restitution de leurs biens culturels et des symboles pillés durant la Colonisation. On considère, aujourd'hui encore, que deux tiers des oeuvres d'art, statues ou masques africains se trouvent dans des musées aux Etats-Unis ou en Europe. L'auteur de "L'esquive" et de "La graine et le mulet", Abdellatif Kechiche a annoncé vouloir tourner cette année un film consacré à la Vénus Hottentote.