Doris Valério, un sculpteur dont les mains remplacent les yeux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/05/2009 à 10H17
Doris Valério, un sculpteur dont les mains remplacent les yeux

Doris Valério, un sculpteur dont les mains remplacent les yeux

© Culturebox

Le Musée Bernard d'Agesci à Niort propose jusqu'au 7 juin 2009 une exposition consacrée à Doris Valério. Aujourd'hui sculpteur, il a perdu la vue à l'âge de 30 ans, à la suite d'une maladie. Il s'est plongé dans la création, au point d'être reconnu aujourd'hui, 22 ans plus tard, internationalement. Une de ses oeuvres, monumentale, accueille les visiteurs à l'entrée de la ville de Niort : il s'agit d'une fontaine formée de deux silhouettes.

En 2009 Doris Valerio a créé la première représentation contemporaine de Louis Braille. Une sculpture qui met en avant la main, au delà du corps de l'homme. Il s'agissait d'une commande de l'association Valentin Haüy pour sa médiathèque à Paris, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de celui qui a créé un système d'écriture et de lecture pour les non - voyants. Cette association créée en 1889 ne lutte pas seulement pour l'insertion professionnelle des non- voyants et des mal-voyants. Elle souhaite leur donner accès à la culture dans toutes ses dimensions, comme n'importe quel citoyen. Elle porte d'ailleurs le nom de Valentin Haüy qui fut le premier à créer une école pour aveugles en 1785.


Ici un site où sont recensés - entre autres - des pièces de théâtre, des expositions, des films...accessibles aux non-voyants ou déficients visuels.