Marc Desgrandchamps fusionne l'homme et la nature au musée des Beaux-Arts de Caen

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/05/2017 à 10H26, publié le 22/05/2017 à 16H39
Le traval vaporeux de Marc Desgrandschamps est à retrouver jusqu'au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen dans le cadre du nouveau cycle d'exposition "Résonance".

Le traval vaporeux de Marc Desgrandschamps est à retrouver jusqu'au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen dans le cadre du nouveau cycle d'exposition "Résonance".

© France 3 / Culturebox

A 57 ans, le peintre et graveur Marc Desgrandchamps expose une nouvelle fois ses toiles aux sujets évanescents. Ses œuvres aux teintes bleutées sont à retrouver jusqu’au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen, dans le cadre du cycle d’expositions intitulé "Résonance".

Le Musée des Beaux-Arts de Caen accueille jusqu’à la fin du mois d’août le travail du peintre Marc Desgrandchamps. Le Musée a décidé de mettre en place un nouveau cycle d’expositions où chaque année sera présenté le travail d’un artiste contemporain. C’est le peintre Marc Desgrandschamps qui lance le cycle "Résonance".

Reportage : France 3 Normandie - B. Goulet / S. Daniel / A. Ricordeau
Ses œuvres énigmatiques, toujours très lumineuses dressent les portraits de personnages longilignes, légèrement transparents et qui ne sont pas des sujets à proprement parler, puisque par essence ils se mêlent aux paysages. L’ambiguïté avec laquelle il peint ses personnages est une caractéristique chère au peintre : confondre les décors et les personnages pour donner, paradoxalement, une profondeur plus prégnante à la toile.

L’artiste aime jouer avec les teintes et les effets de lumière qui selon lui, révèlent les tracés sous un jour nouveau : "C’est plus une question de lumière que de bleu si je puis dire, c'est-à-dire plutôt une lumière du sud qui, dans ma perception, dégage, révèle les formes, les figures, les choses d’une certaine façon. Une lumière qui révèle le visible d’une manière beaucoup plus spectaculaire que certaines autres lumières."
Le traval vaporeux de Marc Desgrandschamps est à retrouver jusqu'au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen dans le cadre du nouveau cycle d'exposition "Résonance".

Le traval vaporeux de Marc Desgrandschamps est à retrouver jusqu'au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen dans le cadre du nouveau cycle d'exposition "Résonance".

© France 3 / Culturebox
Reconnaissable au premier coup d’œil, le travail de Marc Desgrandchamps frappe aussi par la taille des toiles. Formats multiples mais toujours immenses, le peintre utilise de grands panneaux qu’il assemble pour créer une histoire qui se raconte en plusieurs étapes. "J’aime travailler sur des polyptiques qui peuvent se dégager dans des formats "cinémascopes". Ce qui m’intéresse dans cette démarche, c’est aussi l’idée de monter plusieurs panneaux entre eux, de retrouver quelque chose qui est au-delà du pictural, de l’ordre du mouvement et d’une forme de recomposition des différents tableaux entre eux", raconte-t-il face à un polyptique.
Le traval vaporeux de Marc Desgrandschamps est à retrouver jusqu'au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen dans le cadre du nouveau cycle d'exposition "Résonance".

Le traval vaporeux de Marc Desgrandschamps est à retrouver jusqu'au 27 août au Musée des Beaux-Arts de Caen dans le cadre du nouveau cycle d'exposition "Résonance".

© France 3 / Culturebox
En vue de l’exposition au Musée des Beaux-Arts de Caen, Marc Desgrandchamps a produit de nouvelles œuvres qui sont exposées jusqu’au 27 août. On retrouve sur les toiles des corps en mouvement, toujours fluides et gracieux, accentués par les coulures de peintures qui sont propres à l’artiste. Cette liquidité de l’image naît des influences diverses dont s’est nourri le peintre : "C’est tout un brassage de références ou d’images ou de figures qui passent effectivement par des peintres issus de l’histoire de l’art, des grands maîtres, mais aussi des choses plus populaires qui sont aussi bien des images journalistiques que des images contemporaines, photographiques ou autres."