Des oeuvres d'art à vendre "à l'aveugle" au profit du Secours populaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/11/2015 à 14H45
Recto/Verso, des oeuvres à vendre à la Fondation Vuitton au profit du Secours Populaire

Recto/Verso, des oeuvres à vendre à la Fondation Vuitton au profit du Secours Populaire

© Miguel Medina / AFP

Jeff Koons ou un artiste inconnu ? Une vente aux enchères "à l'aveugle" de 224 oeuvres d'artistes contemporains, certains très connus et d'autres émergents, est organisée dimanche à la Fondation Louis Vuitton au profit du Secours populaire français.

Jeff Koons ou un artiste inconnu ? Une  vente aux enchères "à l'aveugle" de 224 oeuvres d'artistes contemporains, certains très connus et d'autres émergents, est organisée dimanche à la Fondation Louis Vuitton au profit du Secours populaire français.
              
Le peintre Pierre Soulages, le précurseur du minimalisme François Morellet, l'artiste-plasticien Ernest Pignon Ernest, comme des artistes tout juste sortis d'école et de diverses nationalités (Français, Britanniques, Suisses, Allemands, Italiens, Américains...), se sont pliés aux règles du jeu : réaliser une oeuvre de format A4 et la signer seulement au dos.
              
Ensuite, place au style. Photographie, sérigraphie, encre sur papier de riz, gravure... ou point de croix. Certains osent le relief, d'autres jouent l'humour ou tentent de brouiller les pistes.
              
Cette acrylique noire et bleu roi est-elle un tableau de Soulages ou d'un  imitateur ? Ce sera aux acheteurs de se prononcer sur la valeur des oeuvres, placées sur un pied d'égalité avec un prix de départ fixé à 150 euros et aucune indication.

Thomas Dutronc parrain de l'opération          

Toute la semaine, les oeuvres sont exposées à la Fondation Vuitton à Paris dans une exposition baptisée Recto/Verso. Collectionneurs, amateurs ou donateurs pourront enchérir dimanche à la fondation à Paris, en présence du parrain de l'opération, le chanteur Thomas Dutronc, ou en ligne sur le site de vente en ligne de Drouot.
              
"Qu'est-ce qui a le plus d'importance ? Ce qu'on voit ou ce que l'on sait de ce qu'on voit ?", s'amuse Alexandre Millon, commissaire priseur, curieux de voir qui de la star ou de l'anonyme remportera la plus haute mise. Il ne peut croire que le marché va "laisser tomber ses icônes", comme Jeff Koons, et note que pour les moins connus "c'est l'occasion de profiter de la lumière des autres".
              
C'est aussi un "moyen de rendre ce qu'on a pu me donner", ajoute Lazare-Mohamed Djeddaoui, qui expose une photographie et fut bénéficiaire d'une autre association, les Restos du coeur.

Des visites pour ceux qui ne vont jamais au musée

Outre l'opportunité de faire une bonne affaire, c'est aussi l'occasion pour les acquéreurs de se montrer philanthropes puisque les bénéfices iront au Secours populaire français, qui compte ainsi poursuivre le développement d'actions culturelles et artistiques. Toute la semaine, plusieurs centaines de  personnes aidées par l'association bénéficient de visites guidées de l'exposition, et de la Fondation Louis Vuitton.
              
Une première pour Latifa Bouzid, 60 ans, qui découvre ce bâtiment futuriste conçu par l'architecte Frank Gehry au coeur du bois de Boulogne. "C'est grand, c'est magnifique", s'enthousiasme-t-elle, expliquant que les visites culturelles, "franchement, je n'en fais pas souvent". Pas très loin, Samuel,  huit ans, engrange des détails à raconter à ses camarades de classe : "Je vais  leur dire que je suis allé dans un musée et que j'ai vu plein de choses  intéressantes."
              
Outres ces visites, le musée sera ouvert à tous gratuitement dimanche, "une façon de dire que tout le monde a droit à l'art, à la culture", affirme Jean-Paul Claverie, conseiller de Bernard Arnault, président de la fondation.

Le Secours populaire fête ses 70 ans   

L'an dernier, les bénévoles du Secours populaire ont aidé 120.000 personnes à accéder à la culture et aux loisirs, en leur faisant découvrir l'opéra, le théâtre, le Louvre ou encore le château de Versailles.
              
Avec le fruit de la vente aux enchères, "nous allons pouvoir mettre les bouchées doubles, multiplier nos activités", se réjouit le président de l'ONG Julien Lauprêtre, convaincu que "l'accès à la culture ça change la vie".
              
Clin d'oeil à l'histoire, la vente aux enchères est organisée le 15 novembre, 70 ans jour pour jour après la création de l'association.