"Des Murs entre les hommes", images des nouvelles frontières, au Centre du Patrimoine Arménien

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/11/2009 à 10H36
"Des Murs entre les hommes", images des nouvelles frontières, au Centre du Patrimoine Arménien

"Des Murs entre les hommes", images des nouvelles frontières, au Centre du Patrimoine Arménien

© Culturebox

Alors qu'on célèbre les 20 ans de la chute du Mur de Berlin, une exposition organisée au Centre du Patrimoine Arménien de Valence (du 8 octobre 2009 au 31 janvier 2010) nous rappelle que d'autres barrières ont été érigées dans le monde pour séparer les hommes. Une expo construite à partir des photos d'Alexandra Novosseloff, docteur en science politique et Franck Neisse, conseiller politique au Kosovo, et intitulée "Des Murs entre les hommes".

Corée, Chypre, Belfast, Sahara occidental, Mexique, Maroc, Cachemire, Palestine. Huit "nouveaux" murs parmi tant d'autres choisis par les deux auteurs pour illustrer la tendance (mondiale ?) au repli sur soi. Mais selon les pays et leur histoire, le mur n'a pas la même fonction. Il y a les murs érigés suite à des guerres civiles comme à Belfast, au Cachemire ou à Chypre. Et puis ceux qui dédoublent une frontière déjà existante, s'appuyant sur un discours sécuritaire. C'est le cas entre les USA et le Mexique, ou en Espagne avec la barrière de Ceuta et Melilla. Dans les deux cas, on justifie ces murs en disant qu'ils offriront une protection contre le terrorisme et l'immigration. Si ces murs peuvent à première vue endiguer la violence ou cloisonner la détresse des hommes, ils ne sont pas une solution viable à long terme. Comme le soulignent les auteurs de ces photos, "chaque mur est l'échec d'une politique. On érige un mur parce qu'on n'a pas trouvé d'autre solution". C'est presque une solution de facilité car en se retranchant derrière ces barrières, on clôt le dialogue avec l'autre. On accumule ainsi de part et d'autre des tonnes de rancune et d'idées reçues. Alors, le mur ne devient plus seulement un obstacle physique, il s'érige dans nos têtes. Un mur invisible, qui est lui, bien plus difficile à faire tomber.

A noter : "Des Murs entre les hommes", c'est aussi un ouvrage paru en 2008 à la Documentation Française
Le magazine Books a également consacré un numéro aux murs, "Les nouveaux murs de la peur"